jeudi 21 août 2008

A quand la réouverture de la laiterie du Parc Josaphat?


D'ici un an, ce sont pas moins de quatre restaurants qui devraient ravitailler les promeneurs du bois de la Cambre rénové.
L’ouverture la plus attendue est celle du chalet Robinson. © L.C. (st)
L'échevin des propriétés communales de la Ville de Bruxelles, Mohamed Ouriaghli, a présenté, mercredi, l'état d'avancement des travaux concernant les concessions de sa commune dans le bois de la Cambre. Il s'agit principalement du chalet du Gymnase, du chalet Rossignol, des pavillons de Chasse et du chalet Robinson. Ils se déroulent parallèlement à ceux menés dans le cadre de Beliris, visant notamment à améliorer les déplacements (piétons, cyclistes…), à rétablir l'aspect paysager et à restaurer et à améliorer le mobilier et l'éclairage. Du côté de Beliris, on explique un retard probable d'un an – la fin était prévue pour juin 2008 – par la difficulté de composer avec les travaux menés par la Ville et le souci de garantir le confort des usagers.
Pavillons de chasse (3 et 4 avenue de Flore) : une ASBL et un restaurant. Anciennement utilisés par les espaces verts de la Ville , les deux pavillons, qui avaient été vandalisés voici deux ans, seront dédiés entièrement à l'horeca, pour l'un, et à l'horeca couplé à un projet mixte Ville-privé, pour l'autre. Il s'agira d'assurer, à travers une ASBL, qui devrait rassembler les différents acteurs du bois
Chalet Robinson : pédalos et bar-restaurant. L'été prochain, deux bacs électriques devraient amener les visiteurs au chalet alors complètement rénové avec ses matériaux d'origine. Un bar restaurant d'une capacité de 140 personnes les y attendra. À noter la remise à flot des pédalos.
Chalet du gymnase (1 chemin du Gymnase) : roulez patins ! Au programme : l'aménagement des abords de la concession (terrasse, patinoire à glace l'hiver et à roulette l'été, réfection du kiosque, plaine de jeux), qui, en février, a été prolongée de 15 ans.
Chalet Rossignol (chemin du Croquet) : les jeux sont (re)faits. La discothèque des « Jeux d'hiver » avait été incendiée en décembre 2005. Les travaux de rénovation et d'agrandissement se dérouleront en deux phases. La première est en cours et se terminera en janvier 2009. À travers ces différentes rénovations et, plus encore, la mise sur pied de l'ASBL, qui trouvera refuge dans l'un des deux pavillons de chasse, il s'agit, pour la Ville , de redonner au bois de la Cambre son lustre ou, à tout le moins, son animation d'antan.
On nous annonce depuis des années la restauration de fond en comble du mythique parc Josaphat par Beliris également.
A part quelques arbres abattus l’hiver dernier et des ravalements de statues, on ne voit rien venir. La laiteries est fermée depuis des mois, le glacier Cocosa a déserté les lieux depuis le début de la saison et c’est le désert total. Les plus anciens se souviendront des riches heures de l’esplanade du Parc quand des garçons en vestes blanches à épaulettes dorées servaient l’été des dizaines de tables où prenaient place Schaerbeekoises et schaerbeekois de tout âge et de toutes conditions réjouis par un décor sonore de musique classique et chanson française, sans parler des concerts des dimanches d’été qui attiraient un public ravi.. Les jardiniers schaerbeekois font de leur mieux pour entretenir les parterres fleuris et les immenses pelouses. Les chemins sont défoncés et les bancs dans un lamentable état, les étangs sont immondes de mousses et de crasses diverses.
Il semblerait que Laurette Onkelinx qui est en charge de Beliris fasse traîner les choses jusqu’en en 2009 et que Bernard Clerfayt, bourgmestre empêché soit plus préoccupé par les lois linguistiques que par son beau parc . Seuls les naïfs se demanderont pourquoi !
Ces quelques photos pour illustrer notre propos.

Aucun commentaire: