samedi 21 février 2009

Caricature d’Obama : excuses du New York Post

Le New York Post s’est excusé pour la publication de la caricature associant Barack Obama à un singe. Le journal a reconnu que le dessin a été perçu par certains comme une «expression légèrement voilée de racisme».

La caricature publiée mercredi dans le tabloïd new-yorkais a notamment scandalisé certains défenseurs des droits civiques, qui ont organisé une manifestation jeudi devant le siège de News Corp., propriétaire du Post.

Le dessin représente un policier qui vient d’abattre un singe, faisant référence à un chimpanzé tué lundi par la police dans le Connecticut (nord-est) après avoir grièvement blessé une femme. Un autre collègue dit alors : « ils vont devoir trouver quelqu’un d’autre pour rédiger le prochain plan de relance ».

Dans un éditorial sous le titre : « ce dessin », le Post déclare que la vignette « visait à se moquer d’un plan de relance fédéral maladroitement rédigé. Point ». « Mais cela a été interprété autrement --comme une représentation du président Obama, comme une expression légèrement voilée de racisme », poursuit le journal dans cet éditorial mis en ligne sur son site internet. « Ce n’était certainement pas son intention. Nous nous excusons auprès de ceux qui ont été offensés par l’image », ajoute le texte.

Des centaines de manifestants ont protesté jeudi contre le dessin qui, selon le révérend Al Sharpton, militant des droits de l’homme et président de l’association « Réseau national d’action », est une référence raciale au président Barack Obama, premier président noir des Etats-Unis.
(afp)

Aucun commentaire: