samedi 7 mars 2009

Aernoudt pourrait perdre la tête de LiDé

© S. Piraux – Le Soir

Le parti LiDé annonce la tenue mardi d’un Conseil d’administration avec pour sujets la « démission » de son président Rudy Aernoudt et l’élection d’un successeur. L’un des fondateurs du parti, Eric Bruckmann, reproche notamment à M. Aernoudt de décider seul et d’imposer sa propre volonté.

Le parti LiDé annonce la tenue mardi d’un Conseil d’administration avec pour sujets la «démission» de son président Rudy Aernoudt et l’élection d’un successeur. L’un des fondateurs du parti, Eric Bruckmann, reproche notamment à M. Aernoudt de décider seul et d’imposer sa propre volonté. Par ailleurs, le coordinateur du parti pour Bruxelles, Laurent Nys, a annoncé sa démission.

Le site web de LiDé annonce sous le titre «Une mise au point chez LiDé » la tenue de ce Conseil d’administration mardi à 18 heures. M. Bruckmann écrit sur le même site que « nous avons voulu créer un mouvement pour l’avenir de tous les petits d’Hommes. Pas pour l’avenir d’un seul petit homme ». Nous avions choisi un président qui nous semblait sincère et incarner un certain charisme pour représenter nos idées de renouveau politique mais nous devons constater que les réflexes particratiques et vaniteux ont pris le dessus sur l’essence même de notre combat pluraliste, dit-il encore en substance. Selon lui, le comportement de M. Aernoudt ne correspond pas aux principes de la charte du parti. «Un seul homme peut-il décider sans jamais se tourner vers les membres et sympathisants ? demande-t-il.»
Aernoudt s’exprimera lundi
Le président ne s’est-il pas exclu lui-même ? demande encore M. Bruckmann. Il reproche aussi au président d’engager des dépenses sans se soucier des conséquences pour le mouvement dans son ensemble. Et pose encore la question de savoir si «un homme pouvait décider seul de nous créer des ennemis, de diviser ses amis ainsi que ses propres équipiers en dépit de nos valeurs». Il en appelle donc à l’élection d’une nouvelle équipe, pour repartir sur les bases originelles des valeurs qui ont animé le parti depuis le premier jour, sans se soucier des résultats électoraux de juin 2009.

Quant à M. Nys, il dit ne plus vouloir voir associer son nom à celui de «personnalités qui faisaient l’objet d’une controverse au sein de la presse» et qui n’ont pas été définitivement écartées du mouvement. Il fait allusion notamment à Pascal De Roubaix, un proche de la droite ultra-conservatrice, qui a été démis de ses fonctions de coordinateur par M. Aernoudt mais qui, selon M. Nys, continue à organiser des réunions au nom de LiDé. M. Nys, qui était favorable au rapprochement avec le MR, encourage par ailleurs M. Aernoudt, qu’il considère comme «un homme honnête, intelligent», à prendre ses distances par rapport au parti, pour continuer seul.

Rudy Aernoudt a annoncé qu’il tiendrait une conférence de presse lundi à 11 heures.
(belga)

Aucun commentaire: