lundi 9 mars 2009

Obama prêt à dialoguer avec certains talibans

Les troupes américaines en Afghanistan. Barack Obama avait annoncé en février l'envoi de 17.000 soldats américains supplémentaires en Afghanistan d'ici à août 2009. Crédits photo : AP

Dans une interview au New York Times, le président américain estime que les Etats-Unis ne sont pas en train de gagner la guerre en Afghanistan. Il souligne le succès de la stratégie de dialogue avec certains religieux en Irak, qui pourrait s'appliquer en Afghanistan.

Le président américain Barack Obama a laissé entendre que son pays pourrait entamer des discussions avec des talibans modérés, dans une interview publiée samedi par le New York Times. Les Etats-Unis pourraient s'inspirer à ce sujet de leur stratégie en Irak, qui consiste à faire venir des insurgés sunnites à la table des négociations en les éloignant d'Al-Qaïda. «Il pourrait y avoir des occasions similaires en Afghanistan et dans la région pakistanaise», souligne Barack Obama.

Une stratégie conçue par le général David Petraeus, alors commandant des forces américaines en Irak. «Si vous parlez au général Petraeus, je pense qu'il dirait qu'une part du succès en Irak impliquait de tendre la main à des gens que nous considérions comme des fondamentalistes islamiques, mais qui étaient disposés à travailler avec nous parce qu'ils avaient été complètement aliénés par les tactiques d'Al-Qaïda en Irak», explique Barack Obama. Mais le président américain nuance : la situation en Afghanistan est «plus complexe» qu'en Irak, la pacification du pays est un «sacré défi».

Le président afghan Hamid Karzaï a aussitôt salué ces déclarations. «C'est une très bonne nouvelle» que Barack Obama «soutienne l'idée de discussions avec les talibans qu'il considère comme modérés», a-t-il déclaré à Kaboul.

Interrogé pour savoir si les Etats-Unis étaient en train de gagner la guerre en Afghanistan, le président américain a été catégorique : «non», a-t-il tout simplement répondu, avant d'ajouter : «Nous avons vu les conditions se dégrader ces dernières années. Les talibans sont plus téméraires qu'avant. Je crois que dans les régions situées au sud du pays, ils ont mené des attaques de manière inédite». «Le gouvernement national afghan n'a toujours pas gagné la confiance de la population», a fait remarquer le président américain.

Peu après sa prise de fonction le 20 mars dernier, Barack Obama a ordonné un réexamen de la politique américaine vis-à-vis de l'Afghanistan et du Pakistan. Une étude qui doit lui être transmis avant son départ pour une série de rencontres internationales en Europe le 31 mars. Il avait annoncé par ailleurs en février l'envoi de 17.000 soldats américains supplémentaires en Afghanistan d'ici à août 2009.
(le figaro)

Aucun commentaire: