dimanche 29 mars 2009

Une rue «Jacques Chirac» en construction à Ramallah

La ville de Cisjordanie a décidé de baptiser une grande artère du nom de l'ancien président français, en remerciement pour ses «positions en faveur de la cause palestinienne».

Les travaux de construction pour percer une rue «Jacques Chirac» à Ramallah (Cisjordanie), en l'honneur de l'ancien président français, ont été lancés samedi. La cérémonie, en présence du Premier ministre palestinien démissionnaire Salam Fayyad, du Consul général de France à Jérusalem Alain Rémy et de la maire de Ramallah Janet Mikhaïl, était destinée à dévoiler une plaque marquant le lancement des travaux.

La ville de Ramallah a décidé de baptiser cette rue du nom de l'ancien chef de l'Etat français en remerciement pour ses «positions en faveur de la cause palestinienne», a déclaré Mme Mikhail.

De son côté, M. Fayyad a rappelé les incidents entre M. Chirac et le service d'ordre israélien dans la vieille ville de Jérusalem, lors de sa visite en Israël et dans les Territoires palestiniens en 1996, qui avaient marqué les esprits et avaient valu à M. Chirac d'être accueilli en héros à Ramallah.

639.000 $ de travaux
La rue, destinée à devenir l'une des artères principales de la ville, sera longue de 2,7 km et passera près de la Mouqataa, le palais présidentiel palestinien, où repose la dépouille de Yasser Arafat. Les travaux, d'un montant de 849.000 dollars (639.000 euros) et financés par le gouvernement de M. Fayyad, devraient durer quelques mois.

Les Palestiniens sont particulièrement reconnaissants à Jacques Chirac pour avoir accueilli en France Yasser Arafat pour des soins peu avant sa mort en 2004, alors que ce dernier souffrait d'une «une importante altération de (son) état général et des anomalies sanguines». Jacques Chirac a ainsi été le dernier dirigeant international à avoir vu Yasser Arafat, qui avait été auparavant assigné à résidence pendant trois ans par l'armée israélienne dans son QG de la Mouqataa à Ramallah.
(le figaro)

Aucun commentaire: