vendredi 17 avril 2009

LA PENSÉE DU JOUR

«Quand on manque d'éthique, on ne reste pas en politique»
(Elio Di Rupo)

UN INTERNAUTE COMMENTE
«Souvenez-vous de Waterloo 1815 : " La Garde meurt mais ne se rend pas" Que reste-t-il de la vielle garde du PS maintenant que AM Lizin n'en fait plus partie? Happart, Daerden et VaN Cauwenberghe. Otez ces trois vieilles gloires et je pense que le PS n'en s'en portera que mieux. Et c'est pas un partisan du PS qui l'écrit ».
« Evitons de sombrer dans le populisme. Il faut le dire et le redire : oui, les voyages des parlementaires sont utiles et nécessaires; oui, il est indispensable que nos élus confrontent leurs expériences avec celle de leurs confrères étrangers; oui, il est sain que les députés observent comment, sous d’autres cieux, on s’organise pour "vivre ensemble" écrit Michel Konen dans son édito.

Et de poursuivre en ajoutant "Hélas, trois fois hélas, dans le cas d’espèce, rien n’indique que ces conditions ont été rencontrées. Tout démontre, au contraire, que la partie touristique a pris le dessus sur le côté studieux.
La polémique, d’autant plus virulente qu’elle est alimentée par la proximité des élections, a révélé de bien tristes choses.
(…)Les "affaires" récentes, déjà, la crise économique, en plus, ont exacerbé l’opinion publique dès lors qu’il s’agit de prévarications, de dépenses somptuaires, de comportements désinvoltes.
Il est urgent qu’une nouvelle culture politique se mette en place. Ce n’est pas tant de règlements qu’il est besoin. Mais de la nécessaire conscience qu’il est un devoir de remplir sa charge avec honneur. »

LE BAL DE DIDIER GOSSUIN FAIT POLÉMIQUE
Entre affiche électorale ou affiche annonçant le bal du bourgmestre, la limite n'est pas très claire pour certains citoyens et pour les élus CDH, parti de l'opposition, qui a déposé plainte pour publicité électorale non autorisée, selon TV Brussel. La pilule passe mal d'autant que ledit bal se déroule le 6 juin.

COMMENTAIRE DE DIVERCITY
LES DOMINOS QUI TOMBET ET LE TROISIEME LARRON
On est ravi d’apprendre que «peut- être» le voyage californien des excellences namuroises visait une « enquête sur comment, sous d’autres cieux, on s’organise pour "vivre ensemble".
On est déçu d’apprendre que le challenger à la succession Picqué fasse assez peu de cas de l’éthique électorale.
Reflets qui observe tout cela du bout de sa lorgnette bruxellois constate :
1.Que la chute du domino Onkelinks aux communales de Schaerbeek en a entraîné depuis beaucoup d’autres. Et ce n’est pas fini.
2.Que le troisième larron du MR bruxellois, le brillant Bernard Clerfayt pourrait bien se révéler être le vrai challenger de CharlesIII Picqué de Bruxelles.
3.Qu’on aimerait connaître mieux les programmes, les idées, les projets de ces messiers dames précisément sur le «vivre ensemble» et un peu moins leurs péripéties sur le mode «people».
MG

Aucun commentaire: