lundi 20 avril 2009

La semaine infernale : Coller, surcoller et surveiller les autres colleurs..

Les prestations payées, clandestinement et au noir, aux colleurs d'affiches par les candidats allochtones et les autres candidats, font le bonheur de ceux qui en bénéficient.
Mais le problème reste toujours la durée de vie d'une affiche collée puisque dans les quartiers "turcs ou marocains", le surcollage et le sur-sur collage est un sport largement prisé par ces prestataires à durée déterminée.
Il suffit que l'un colle pour que 5 ou 10 minutes plus tard, un autre puis un autre viennent surcoller.
Les endroits les plus disputés sont les " pauvres murs " situés à proximité d'un marché de semaine..
Là, la technique est de coller vers 5 h 30 à 6 heures du matin, c'est à dire à une heure de l'ouverture du marché, de sorte que les premiers clients débouchant de l'escalator de la station du métro " Comte de Flandre ", le jeudi matin, jour du marché hebdomadaire molenbeekois, puissent admirer les beaux sourires de Chahid, Ikazbane ou phantasmer sur la beauté de Souad Razzouk.
Les abords de tous les marchés des communes du centre bruxellois sont pris d'assaut par les colleurs juste après la prière de l'aube ( Al Fajr ) afin de maintenir les affiches visibles durant le marché.
Question à 2 cents : pourquoi les candidats allochtones ( turcs et marocains en particulier ) ne collent ils pas dans les communes périphériques ou même celles situées en dehors de la première couronne ?
Des communes où habitent peu de " Maroxellois ou de Turcophones".
Même Emir Kir, ministre soit disant de tous les Belges ou Fadila Laanan qui gère la culture et l'audiovisuel de Tous les francophones, se contentent de coller leurs affiches chez les Arabo-musulmans.
C'est dire que durant leur mandat de ministres ou de députés, ces édiles n'ont en aucune manière réussi à "pénétrer" un électorat autre que " Marocain ou Turc ".
Fatiha Saidi qui est échevine à Evère, snobe cette commune pour ce qui est de son affichage et descend dans les quartiers " Marocains" du centre bruxellois.
Milquet, elle, a imposé aux Turcs et aux Arabes de sa liste de figurer à coté de leur tronche pour pénétrer tous les quartiers et zones de ces candidats.
(Bruxellois non peut-être)

COMMENTAIRE DE DIVERCITY
ET L’INTERCULTUREL DANS TOUT CELA ?
Kalil Zeguendi dénonce avec beaucoup de pertinence un phénomène dont on ne parle pas assez :le communautarisme que les partis politique sont enclins à renforcer plutôt qu’à le dépasser. Voilà qui fait mentir le proverbe :nul n’est prophète en son pays ! Chacun en effet ne prêche que ses propres convaincus et ne cherche pas à pénétrer les autres publics potentiels. Ne peut-on imaginer qu’un belge vote pour un Africain, un Turc pour un Marocain, un Grec pour un Turc etc . Il est vrai qu’un catho votera difficilement pur un libre penseur et inversement. Chacun donc dans son ghetto, ghetto riche à Uccle et à Boîtsfort, ghetto pauvre dans le croissant des exclus du côté de Molenbeek et d’Anderlecht…Ceci montre qu’en termes d’interculturalisme et de cosmopolitisme, tout reste à faire.
MG

LE "MR" PRATIQUE LE SLOGAN : CHARITÉ BIEN ORDONNÉE …!!
C'est l'épouse de la tête de liste MR à Bruxelles, Armand De Decker, qui occupe la première suppléance de la liste menée par le président du Sénat et actuel bourgmestre d'Uccle.
Je n'ai jamais été fort en dessin à l'école, mais là, point n'est besoin de dessin pour savoir que la "Moitié" du bourgmestre siégera à coup sûr à l'Assemblée bruxelloise.
Soit son chéri devient Ministre président à l'issue des élections et elle " monte " soit celui ci retourne au sénat et elle "monte"

A coté de ce tour de passe-passe, les Tijjini, El Karouni ou Afaf Hemamou ne béneficient d'aucune considération.
Mais seul Tijjini en a tiré les conclusions en se retirant de la course perdue d'avance pour les porteurs de voix arabes du MR.
El Karouni espère encore un ...Miracle . Et Afaf Hemamou va sauver le MR du soupçon d'allergie anti Arabe qui pèse sur sa liste.
Le testament de Louis Michel est entérré pour de bon et le Libéralisme social peut aller se rhabiller.

COMMENTAIRE DE DIVERCITY
AFAF HEMAMOU, LA JEANNE D’ARC DU MR
«Afaf Hemamou va sauver le MR du soupçon d'allergie anti arabe qui pèse sur sa liste MR » écrit Kalil Zeguendi, et c’est le premier grand scandale de cette élection régionale qui commence dans la confusion. Afaf Hemamou est une des rares candidates bruxelloise qui incarne pleinement le cosmopolitisme à la bruxelloise avec l’élégance et le panache d’une Simone Susskind. Fidèle à sa culture d’origine, à son éthique et à son esthétique, Afaf n’a pas que l’allure cosmopolite d’une citoyenne bruxelloise de demain, elle en incarne aussi le discours et les valeurs démocratiques au quotidien. Dans son combat de chaque jour l’échevine défend bec et ongles l’égalité hommes femmes dans sa commune, dans son quartier, au sein de sa propre famille et dans sa section locale qui n’a que très superficiellement exorcisé les démons nolsistes. Louis Michel avait eu le nez fin en lui confiant un poste de combat à Schaerbeek à la fin de l’ère Nols. Elle le mena à merveille et obtint après d’interminables tractations un échevinat de convenance mais sans budget digne de ce nom. Pourtant malgré l’hostilité des échevins de sa propre formation, elle fait des miracles dans sa compétence santé où elle excelle dans ses campagnes de prévention en battant le rappel des femmes de toutes couleurs sur tous les marchés et par tous les temps, hiver comme été. Elle se bat aussi pour l’Europe mais son parti où domine une forte tendance sioniste ne lui en sait point gré. Candidate alibi sur la liste MR elle occupe une place ridicule et n’a pratiquement aucune chance d’être élue. A moins que Reflets (et qui sait « bruxellois, non, peut-être ») n’arrive à convaincre ses nombreux lecteurs qu’il faut impérativement voter en masse pour des candidats et des candidates qui on sont profil. En effet, nous nous engageons à Reflet à soutenir avec toute notre énergie des hommes et des femmes qui mènent combat en faveur de l’interculturel et du cosmopolitisme et cela tous partis confondus. Il est temps que le peuple bruxellois prenne conscience qu’il ne sera pas défendu à moyen terme par des opportunistes, clanistes, communautaristes à l’esprit étriqué mais soumis. Afaf Hemamaou est la Jeanne d’Arc, le joker du MR et celui-ci lui préfère les « béni oui oui » en pantalon et en jupon. Si l’ucclois Armand De Decker incarne parfaitement et avec distinction le libéralisme de papa en revanche la schaerbeekoise Afaf Hemamou est le symbole du libéralisme bruxellois de demain qui se recrute aussi parmi les innombrables petits entrepreneurs de la rue de Brabant et de la petite Anatolie issus de lignées commerçantes millénaires, participant à la prospérité générale, payant l’impôt et créant leur propre emploi et celui de leurs frères, sœur, fils, cousins, cousines, nièces et neveux à la manière des affaires de familles dirigées par des petits indépendants comme du temps de Beulemans le brasseur ou Bossemans le droguiste. Pour ce qui est de Divercity son soutien moral ne va à personne hormis aux candidats cosmopolites qui défendent l’interculturel et dénoncent le communautarisme ou toute forme d’intégrisme de quelque nature qu’il soit.
(Marc Guiot)

Aucun commentaire: