jeudi 23 avril 2009

Mariages blancs à Schaerbeek: nos révélations

Bernard Clerfayt et Redouane Kadiri.

Redouane Kadiri, collaborateur au cabinet du secrétaire d’État Bernard Clerfayt, et son épouse, employée à la commune de Schaerbeek ont été inculpés de trafic d’êtres humains, de faux en écriture et de fraude informatique par le parquet de Bruxelles.
Dans le cadre de ses fonctions de président d’un club de Taekwondo, Redouane Kadiri avait déjà connu un litige avec l’ASBL le Neptunium pour loyers impayés.

Suite aux perquisitions effectuées mardi à la maison communale de Schaerbeek, mais aussi au cabinet du secrétaire d’Etat et bourgmestre Bernard Clerfayt (FDF), la juge d’instruction Geneviève Tassin a placé sous mandat d’arrêt Redouane Kadiri et son épouse Rachida Ben Mimoun. Ces deux personnes sont notamment soupçonnées d’avoir organisé des mariages blancs au Maroc.

Aujourd’hui, l’opposition socialiste revient sur le passé de Redouane Kadiri. Le centre sportif du Neptunium accueille le club de Taekwondo, le Central Academy Brussels, dont le président n’est autre que Redouane Kadiri.

Au début des années 2000, l’ASBL le Neptunium aurait réclamé devant le juge de paix des loyers impayés par l’ASBL Le Central Academy. Le PS demande donc des comptes sur la fiabilité de l’individu par la voie de son conseiller communal Jean-Pierre Van Gorp: “ Même si la loi du silence est à ce jour imposée par le MR également au Neptunium, le représentant du PS au sein du conseil d’administration ne manquera pas d’interroger qui de droit lors de la prochaine réunion quant au plan financier et aux locations passées et présentes du gymnase et du club de taekwondo. ”

LOYERS EN RETARD
Échevin des Sports à cette époque, Michel De Herde (FDF) précise la situation. “ À l’époque le montant des loyers impayés ne dépassait pas les 2.000€, ” confie l’échevin. “ L’ASBL Le Central Academy avait été condamné par défaut. Son siège social avait changé mais les courriers du Neptunium arrivaient toujours à la même adresse. Finalement, Redouane Kadiri s’est expliqué devant le conseil d’administration et a pu montrer les preuves de travaux réalisés à charge du propriétaire. Ce qui a conduit le Neptunium a retiré la procédure judiciaire. Les indemnités compensatoires payées par l’ASBL du Central Academy ne devaient finalement pas dépasser les 450€. Je ne cherche pas à défendre Redouane Kadiri mais on ne peut se baser sur ces éléments pour affirmer qu’il n’était pas un collaborateur de confiance.”
N.V.

COMMENTAIRE DE DIVERCITY
Sale affaire, en pleine campagne électorale pour le bourgmestre empêché Bernard Clerfayt qui a mis sa confiance dans cet homme apparemment assez peu fiable. Cumulée à la mort d’un balayeur communal abattu par un policier d’origine turque, cette affaire braque un projecteur cru sur la commune de Schaerbeek où il semblait qu’il faisait bon vivre à l’ombre d’une église, d’une mosquée, d’une synagogue et d’une maison de la laïcité.
MG

Aucun commentaire: