samedi 23 mai 2009

Propositions PS pour une société qui serait "bien avec ses jeunes"

Le PS a présenté vendredi quelques propositions pour une société qui serait "bien avec ses jeunes"

BRUXELLES Le président Elio Di Rupo a tenu à se démarquer de certains discours qu'il qualifie de populistes. "Il est facile de faire du populisme mais, si je dois choisir entre mettre de l'argent dans des prisons ou dans des écoles et des maisons de jeunes, je choisis les écoles et les maisons de jeunes", a-t-il expliqué.

Les socialistes misent tout sur l'école, quel que soit le type d'enseignement.

Ils proposent un système de remédiation immédiate à tous les élèves qui décrochent et insistent aussi sur le caractère concret que doit revêtir l'enseignement. Il est indispensable, à leur yeux, de former les jeunes dès leur plus jeune âge à l'esprit d'entreprendre et de renforcer les liens entre le monde de l'entreprise et l'école.

A l'égard des jeunes en difficultés, le PS prône une politique de prévention et d'accompagnement parallèle à la répression. "Dans toute mesure de répression à l'égard de jeunes, il faut un projet pédagogique. Il ne s'agit pas de remettre dans la société des sauvageons", a souligné M. Di Rupo.

Il importe, selon lui, de renforcer les dispositifs d'accueil et d'écoute, d'organiser un cours de citoyenneté commun à tous les élèves de l'enseignement obligatoire ou encore de mettre sur pied un accompagnement des parents, parfois totalement dépassés. Les socialistes prônent aussi un renforcement de la police de proximité et une augmentation du nombre de "gardiens de la paix" pour lutter contre les incivilités et le sentiment d'insécurité qu'elles génèrent, le développement de la fonction de médiateurs de quartier pour désamorcer les conflits de quartier, etc.

L'espace public joue également un rôle, constate le PS qui souhaite notamment transformer les espaces publics dans les quartiers difficiles en aires de jeux, espaces de convivialité ou encore jardins publics et développer l'offre de services de proximité (antennes de quartier, commissariat de quartier, maisons de quartier, etc.).

Les socialistes insistent aussi sur le rôle des communes dans les politiques à mener dans ce domaine, comme lieu d'ancrage des actions menées par les différents niveaux de pouvoir. Elles sont l'échelon idéal pour leur donner une cohérence, estiment-ils.
(D H)

COMMENTAIRE DE REFLETS
EXCELLENT PROGRAMME
Excellent programme mais pourquoi proposer cela maintenant, quelques jours avant l’élection quand tour à tour les ministres de l'enseignement Di Rupo, Onkelinx, Arena et Dupont ont blessé l’école à mort par leur gestion chaotique? Faut-il que nous vivions en Absurdie !
MG

Aucun commentaire: