mercredi 24 juin 2009

Helft leerlingen verlaat Antwerps Atheneum na hoofddoekverbod

Een driehonderdtal leerlingen van het Koninklijk Atheneum van Antwerpen wil zich vandaag laten uitschrijven. Ze protesteren tegen de invoering van het hoofddoekverbod vanaf 1 september.

Door de uitschrijving van 300 jongeren zou het Atheneum van Antwerpen de helft van zijn leerlingen verliezen. Directrice Karin Heremans laat zich niet onder druk zetten.

"De leerlingen moeten beseffen dat ze gebuisd zijn als ze zich voor het einde van het schooljaar uitschrijven", zegt ze in Gazet Van Antwerpen. De scholieren organiseren vanavond op de Franklin Rooseveltplaats ook een betoging tegen het hoofddoekverbod. (belga/mvdb) (De Morgen)

COMMENTAIRE DE DIVERCITY
DÉBUT D'UN BRAS DE FER?
Il est difficile d'imaginer qu'on ait à faire à une réaction collective de caractère spontané. Qui manipule les communautés islamiques/stes (?) dans la coulisse. Il semble que tout ceci soit bien éloigné d'un dialogue interculturel et prenne des allures de confrontation générale orchestrée par certaines moquées rétrogrades mais influentes.
On a l'impresion d'assister à une escalade qui, à terme, pourrait très bien aboutir à la création d'un réseau d'écoles confessionelles musulmanes sur le modèle de l'enseignement catholique ou judaïque. Qu'en pensent les représentants de l'islam des lumières? Imaginons un instant que ce cas de figure se concrétise. L'enseignement officiel se viderait en quelques années de sa population musulmane pour ne garder, après une cure d'amaigrissment radicale, que des élèves belgo belges. Plus besoin de "décrets mixité" puisque la mixité sociale aurait alors disparu de l'enseignement officiel pour de bon. Et quid de l'enseignement catholique qui tolère dès à présent très largement le voile? Ne disions-nous pas que la guerre scolaire avait recommencé. Certes oui mais sous une forme inédite et largement imprévisible.

Aucun commentaire: