mercredi 1 juillet 2009

Verhofstadt, chef du groupe libéral au Parlement européen

© Belga.

L’ancien Premier ministre libéral Guy Verhofstadt, 56 ans, a été élu mardi à la présidence de l’Alliance des Démocrates et Libéraux pour l’Europe (ADLE), troisième force du Parlement européen avec 80 députés.

«Je suis élu pour 5 ans et à plein temps», a-t-il souligné. Il était le seul candidat.

Aucun des deux grands partis, les conservateurs du PPE et les socialistes, n’a la majorité au Parlement européen et le groupe dirigé par Guy Verhofstadt sera incontournable pour toute prise de décision.

La première concernera la présidence de la Commission européenne et la reconduction du Portugais José Manuel Barroso.

Le PPE veut que le Parlement se prononce dès juillet, mais les Verts militent pour un report de ce vote à l’automne, après le référendum en Irlande sur le Traité de Lisbonne. Les socialistes semblent soutenir cette option. La décision sera prise le 9 juillet.

M. Verhofstadt ne s’est pas encore prononcé sur la ligne de conduite de son groupe, dont les deux plus fortes composantes sont les libéraux allemands (12 élus) et les Britanniques (11 élus).

Mais il est très sévère sur la gestion de M. Barroso. «Nous n’avons pas de stratégie européenne claire pour lutter contre la crise, la plus sérieuse depuis la Seconde guerre mondiale, et nous constatons que la Commission se tait», avait-il déploré en mai.

La vice-présidente de l’ADLE, la Française Marielle de Sarnez, est convaincue que M. Verhofstadt sera «à la hauteur des enjeux». «Des discussions vont maintenant s’ouvrir avec le PPE et le PSE pour la présidence de la Commission européenne et avec Guy Verhofstadt, nous savons que la barre sera placée très haut», a-t-elle affirmé.

M. Verhofstadt, candidat malheureux à la présidence de la Commission en 2004 malgré le soutien de la France et de l’Allemagne, avait été écarté par un veto des Britanniques qui le jugeaient trop fédéraliste.

Son nom est toutefois à nouveau avancé pour briguer la présidence de la Commission si M. Barroso venait à être recalé par le Parlement européen.

Il a dirigé le gouvernement belge de 1999 à 2007 et préside actuellement le parti libéral flamand Open VLD.
(afp)

Aucun commentaire: