vendredi 9 avril 2010

La première femme rabbin du pays évincée

La première femme rabbin de Belgique, Floriane Chinsky, a été démise de ses fonctions, brutalement. On en ignore les raisons.

«C’était réellement imprévu, vraiment comme un coup de tonnerre. » Floriane Chinsky, première femme rabbin du pays, vient d’être remerciée par la Communauté israélite libérale de Belgique (CILB), qui s’était illustrée en la recrutant, voici cinq ans. «Pas de commentaire : affaire interne», déclare le président de la CILB, Philippe Lewkowicz. Même topo chez le rabbin-fondateur, Abraham Dahan : «Toute communauté a le droit de se séparer de son rabbin sans rendre de comptes à l’extérieur.» Reste qu’en 2005, les Juifs libéraux, communauté majoritaire à Bruxelles, avaient fait grand cas de l’entrée en fonction à la synagogue Beth Hillel de la première femme rabbin du pays, Floriane Chinsky, 31 ans, mère d’une fille de 5 ans. Titulaire d’un doctorat en sociologie du droit, à Paris II, Floriane Chinsky a mené, de 1999 à 2004, des études rabbiniques à Jérusalem, où elle a été ordonnée rabbin. « Il y a 15 ans, j’ai compris que le rabbinat était mon chemin, commente l’intéressée, sur son blog. Je ne savais pas si le monde serait prêt à suivre un rabbin qui serait aussi une femme… Je suis à la fois triste que ce chemin s’arrête, mais heureuse, au vu de la richesse humaine que j’ai pu côtoyer.»

«Puisque Beth Hillel a choisi de s’écarter de ce chemin commun, je tourne cette page.»
Floriane Chinsky évoque tout de même un « sentiment de choc et d’abandon ». Évincée par la CILB, et privée de la rémunération que lui versait l’État, elle vient d’entamer les démarches pour fonder une nouvelle communauté, dans la ligne du courant Massorti (traditionnel). Avec les fidèles de Beth Hillel qui l’ont suivie.
Ricardo Gutiérrez

1 commentaire:

  1. Il y a une erreur dans l'article.
    Madame Florianne Chinsky n'appartenait pas à une communauté Massorti mais Libérale.

    RépondreSupprimer