vendredi 20 août 2010

La Wallonie aussi se trompe dans ses cartes

Alors que nous signalions l'ambiguïté de la carte de Toerisme Vlaanderen, sur son site, la RTBF signale qu'une carte de la Belgique publiée sur le site de l'OPT de Wallonie et de Bruxelles place les Fourons en Wallonie…

Une carte de la Belgique publiée sur le site de l'Office de Promotion du Tourisme de Wallonie et de Bruxelles (OPT) place les Fourons en Wallonie alors qu'ils font partie de la Flandre , rapporte jeudi la RTBF sur ses antennes et son site internet.

Sur la page d'accueil du site de l'OPT, les six villages fouronnais apparaissent en bleu foncé, soit la couleur choisie pour définir la Wallonie et Bruxelles, la Flandre étant représentée en bleu clair. Les Fourons « se retrouvent, de la sorte, annexés, niés dans leur appartenance à la Communauté néerlandophone », souligne la RTBF. Cette carte trompeuse est reprise sur les versions française, italienne, anglaise et canadienne du site.

Par contre, les Japonais et les Américains ont droit à un tracé plus schématique, mais davantage conforme aux réalités institutionnelles : la petite enclave fouronnaise apparaît nettement dans le coloris adéquat, poursuit la radio-télévision publique. Quant à la version espagnole, un couloir bleu foncé – donc wallon – relie nettement Bruxelles à la Wallonie , à travers la Flandre.

« Une anticipation audacieuse sur la réforme de l'Etat qui se prépare », conclut la RTBF.
(Belga)

COMMENTAIRE DE DIVERCITY
A MOTO VERS LA CÔTE OU LES ARDENNES ;
Mais à quel jeu jouent ces fonctionnaires régionaux de la zizanie?

Il n’y a qu’une Belgique, plutôt unie, la preuve ?

Il y a une quinzaine de jour, je me rendis à Ostende en camionnette avec un ami marocain pour récupérer quelques meubles de jardin.

Nous nous sommes arrêtés à la première station service pour nous ravitailler en essence.

Nous y avons croisé un groupe de motards trônant à côté de rutilantes Harley Davidson et accompagnés de plantureuses quinquas décolorées bien sanglées dans leurs uniformes plein cuir rehaussés de logos au nom de « Liège Pitbull ». Ce joyeux petit monde se préparait à passer une journée pétaradante au littoral flamand.

Au retour, le même jour, même scénario, car nous n’avions pas fait le plein. On rencontre à la pompe un groupe de motards parlant flamand accompagnés de leurs belles de jour en route vers la Meuse et les jolies roches de Freyr.

C’est quoi cette comédie belgo belge où depuis des générations, les Wallons vont se détendre au littoral tandis que les Flamands optent pour des excursions en Ardenne, votent NVA tandis quand les Wallons sont fidèles au Ps.

« Et tout ça faisait d’excellents Français… »

C'est ça le belgo belge populo qui n'en a rien à cirer des velléités séparatistes des politiciens, boivent indifféremment de la Rochefort ou de la Westmaele, plus rarement du coca, pour assouvir leur soif d'aujourd'hui.

Crise du vivre ensemble? Forget it!
MG

Aucun commentaire: