jeudi 11 novembre 2010

Une enseignante frappée par un élève perd quatre dents

La police a interpellé mardi à Molenbeek un élève de 17 ans après qu’il a frappé son enseignante de trois coups de poing et d’un coup de pied au visage. L’enseignante a perdu quatre dents et sa lèvre est déchirée.

L’élève aurait mal pris une remarque de son professeur. Les faits se sont déroulés dans une classe d’un établissement secondaire et technique situé chaussée de Gand à Molenbeek-Saint-Jean.
Le jeune de 17 ans a frappé du poing à trois reprises au visage de l’enseignante qui, à terre, a encore reçu un coup de pied. Elle a été conduite à l’hôpital pour y être soignée. L’élève a été intercepté à son domicile et mis à la disposition du parquet Jeunesse.

L’enseignante a perdu quatre dents et sa lèvre est déchirée.
(Belga)

COMMENTAIRE DE DIVERCITY
ATROCE !
Ce « fait divers » est une métaphore atroce du malentendu total entre une femme qui a choisi d’enseigner son savoir de civilisation et un ado barbare et frustré habité par la dénégation.

Et quid de la passivité complice du reste de la classe ?

Rien ne peut excuser ce geste qui résume l’échec de l’intégration.

« Sa lèvre est déchirée ». Plus jamais elle ne dira son désir, sa volonté d’enseigner.

On attend une réaction forte des politiques, des enseignants syndiqués ou non, des élèves surtout !

Et cette lâche société qui près de cent ans après la grande guerre, "la der des der", envoie ses femmes en première ligne.

MG

Aucun commentaire: