samedi 22 janvier 2011

Didier Reynders propose un autre élargissement de Bruxelles

Thienpont – Le Soir
Par Véronique Lamquin

sDans une interview exclusive accordée au Soir, Didier Reynders propose de créer une grande Région bruxelloise, qui intégrerait les deux Brabants. Par Véronique Lamquin

«On est en train de redessiner la Belgique. Ne peut-on pas sortir du cadre classique ? », propose le président du MR. Qui explique : « si on se bat, rue par rue, pour élargir à une partie des communes à facilités, on n’y arrivera pas. » Changement radical de méthode, donc… Didier Reynders redessine « une Belgique avec une Région centrale forte, plus large, qui regrouperait deux millions d’habitants. » Et d’ajouter : « Évidemment, si on veut aller aussi loin, il faudra consulter ! », indique le président du MR. Qui imagine du reste des référendums sur d’autres sujets, « parce que les Belges ont le droit de savoir ce qu’on va faire de leur pays ».

Le président du MR revient par ailleurs longuement sur l’impasse politique. « Johan Vande Lanotte fait le travail qu’il faut. Mais il n’a pas de vision. On est en train de compliquer les notes, sujet par sujet, let personne n’y comprend plus rien. » La fin des sept, alors ? « Tout le monde se demande qui va retirer la prise ? Mais elle est retirée depuis longtemps la prise », lâche Didier Reynders, qui reste disponible, « sans exclusive d’aucun parti ».

Un message, aussi, aux négociataures : « de grâce, dimanche, négociez, n’allez pas manifester… Il faut se rendre compte que les gens qui vont manifester, dimanche, manifestent en partie contre l’ensemble du monde politique. Je prends du reste ma part de responsabilité. Imagine-t-on Kadhafi à la tête d’une manifestation qui réclamerait son départ de la Lybie ? J’appelle les mandataires du MR à rester chez eux ; les membres qui souhaitent y aller doivent le faire à titre personnel. »

Le ministre des Finances confirme par ailleurs que le gouvernement prépare activement des mesures budgétaires. Sur la table, la prolongation de la TVA dans la construction notamment ; Didier Reynders Finances aimerait aussi mobiliser l’épargne des Belges, en les encourageant à investir dans des bons d’Etat.

Didier Reynders évoque enfin ses derniers jours à la présidence du MR. Ni triste ni amer, il avoue garder certaines cicatrices…

COMMENTAIRE DE DIVERCITY
UNE IDEE LUMINEUSE ET HARDIE
Aux derniers Etats Généraux bruxellois, deux doux rêveurs proposaient des « guides Michemin » édités par leurs soins ainsi qu’une surprenante carte de Bruxelles couvrant toute la surface du royaume.
J’en ai épinglé un exemplaire au dessus de mon lit, une mantra que je médite chaque matin. Non contente de lancer ses tentacules bien au-delà de son carcan de 19 communes, Bruxelles, vaste communauté urbaine avec ses quatre universités y dépasse depuis longtemps les limites de l’ancien duché de Brabant. Tous les efforts flamands pour bétonner la frontière linguistique comme une seconde ligne Maginot se sont révélés aussi vains que les velléités wallonnes d’annexer la capitale. Bruxelles s’étend en résistant à la concurrence des mégapoles : le Randstad hollandais, la communauté urbaine lilloise, le trio Luxembourg, Maastricht et Aachen. Londres n’est qu’à deux heures trente de TGV, une heure de plus que Paris.
Bruxelles, enzyme glouton et valeur belge ajoutée, finira par absorber le royaume de Belgique tout entier, le transformant en une Europe miniature dont il sera plus que jamais le laboratoire, l’épicentre et le microcosme.
Marc Guiot

Aucun commentaire: