lundi 17 janvier 2011

Doulkeridis bergt scheermes op

De oproep van Benoît Poelvoorde om zich niet meer te scheren zolang er geen regering is, vindt navolging in ... de Brusselse regering. Staatssecretaris Christos Doulkeridis (Ecolo) ruimt zijn scheermes weg.

"C'est décidé, je réponds présent à l'appel de Poelvoorde : je ne me rase plus tant qu'il n'y a pas de Gouvernement," meldt Doulkeridis, die binnen de Brusselse regering bevoegd is voor Huisvesting en Brandweer, op zijn facebookpagina.
Acteur Benoît Poelvoorde had vorige week opgeroepen om de baard te laten groeien zolang er geen nieuwe federale regering is.

COMMENTAIRE DE DIVERCITY
LA BARBE!
De tout temps, les hommes barbus se sont vu attribuer des vertus diverses comme la sagesse, la virilité, un statut social élevé. Une rapide consultation de wikipédia nous apprend notamment qu’ il arrive que des bébés naissent avec une fine barbe qui s'estompe au fil des premiers mois et que les femmes à barbe sont des atteintes d'hirsutisme.
La barbe fut à la mode à certaines époques :
Dans la mythologie grecque, de nombreux dieux et héros portent la barbe. Les personnages historiques ne sont pas en reste. Chez les Romains, la barbe était discréditée au premier siècle de l'Empire puis réapparaît progressivement comme canon esthétique à partir d'Hadrien, d'abord pour les hommes de plus de 40 ans, associée à la vieillesse et à l'expérience[]. À partir de Constantin, au début du IIIe siècle, elle souffre à nouveau d'un certain discrédit Au XVIIIe siècle, Pierre Ier de Russie, dit Pierre le Grand, mit fin à la tradition du port de la barbe en instituant un impôt sur la barbe[].
Le port de la barbe dans le judaïsme est un sujet discuté. Pour le Talmud, « La barbe est l’ornement de l’homme ». Dans les faits, le port ou non de la barbe a cependant fortement varié dans les communautés juives selon les lieux, les époques, les modes et les interprétations.
Dans l'Église orthodoxe et les Églises catholiques orientales, il est de coutume que les religieux portent une barbe.
Mahomet a dit : "Laissez poussez (vos) barbes. » Selon une Tradition, deux émissaires perses se présentèrent devant Mahomet à Médine. Ils avaient la barbe rasée et portaient une épaisse moustache. Mahomet leur demanda ce qui les incitait à agir. Ils répondirent que c'était la volonté de leur empereur et maître. Mahomet dit alors : "Mais moi, mon Seigneur m'a ordonné de laisser pousser ma barbe et de tailler ma moustache."
Louis Coulon, ouvrier aux Usines Saint-Jacques à Montluçon arborait une barbe gigantesque. [] Le 24 février 1899, il figura sur la page de couverture du Journal Illustré : il portait alors une barbe de 3,35 mètres qu'il allait laver dans les eaux du Cher.
Espérons pour le sympathique Doulkeridis qu’il ne dépassera pas ce record inégalé jusqu’ici.
Au train où vont les choses, rien n’est moins sûr.

Aucun commentaire: