dimanche 5 juin 2011

Rudi Vervoort verrait bien Onkelinx à la place de Picqué

Le président de la fédération bruxelloise du PS, Rudi Vervoort, s'est dit vendredi favorable au choix de l'actuelle vice-Première ministre Laurette Onkelinx pour succéder à Charles Picqué comme ministre-président de la Région s'il renonce à se présenter comme candidat au scrutin régional de 2014.

"Le candidat naturel à la succession de Charles Picqué, c'est Laurette Onkelinx. Auhourd'hui, en termes de natoriété, je ne vois pas qui d'autre pourrait lui succéder", a affirmé M. Vervoort dans une interview publiée par le journal 'Le Soir'.

"La légitimité au sein du parti, c'est Laurette Onkelinx qui l'a et personne d'autre", a-t-il ajouté, au risque de décevoir d'autres candidats potentiels, comme Emir Kir ou Yvan Mayeur.
L'actuel ministre-président a indiqué qu'il ne terminerait "probablement" pas son mandat à la tête de la Région.

COMMENTAIRE DE DIVERCITY
BRUXELINX ?
Un lecteur du Vif commente non sans humour : « Comment peut-on être Liégeoise, habiter Lasnes, avoir un studio a Schaerbeek (pour feindre qu’elle habite a BXL) et avoir la prétention d'être présidente de la région Bruxelloise ? »
Et un autre d’ajouter : « Onkelinx, c'est la démagogie, l'islamisation accélérée, la paupérisation de Bruxelles garantie... »
Autrefois, le Wallon Danièle Ducarme s’auto proclama ministre président de la région de Bruxelles capitale en lieu et place de Jacques Simonet. Plus qu’une erreur ce fut une faute.
Et voilà que les socialistes s’apprêtent à commettre la même. Pauvre Bruxelles, tu n’as vraiment pas mérité cela. Charles Picqué, économiste de formation, possède la compétence et l’étoffe pour diriger cette entité complexe au moment où Bruxelles est la pierre d’achoppement entre Wallons et Flamands.
Elevé au sérail, il en connaît tous les détours. Contrairement à lui Laurette n’est même pas bilingue ce qui constitue un handicap insurmontable.
MG

Aucun commentaire: