vendredi 30 septembre 2011

Miss Bruxelles : “La Belgique m’a adoptée...”

Miss Bruxelles nous raconte ses rêves de sacre national
ANDERLECHT Albana, 22 ans, a été fraîchement élue Miss Bruxelles. Nous l’avons rencontrée non loin de chez elle. Elle a accepté de se prêter au jeu de la séance photos. Et a répondu à quelques-unes de nos questions.
Quel a été ton parcours jusqu’à présent au sein de la compétition des Miss ?
“Il y a un an et demi, je me suis inscrite pour participer au concours de Miss Belgique. Je devais d’abord être sélectionnée à Bruxelles. Le 27 août, j’ai été élue Miss Bruxelles. Nous, les élues provinciales, nous allons bientôt partir en voyage en Thaïlande. Puis, il y aura la grande finale en janvier.”
Pour ceux qui ne te connaissent pas encore, pourrais-tu te présenter rapidement ?
“Eh bien ! Je m’appelle Albana, je suis d’origine kosovare. Je suis arrivée en Belgique à l’âge de neuf ans. J’ai d’abord habité Laeken et maintenant j’habite Anderlecht depuis 10 ans. Je fais des études de tourisme car j’aime bien les langues. Il me reste encore trois ans.”
En dehors des études, tu as des hobbies ?
“J’aime faire du sport, particulièrement le jogging et du streching. Comme beaucoup de filles, j’aime sortir avec mes copines : aller au cinéma, faire du shopping…”
Tu ne sors jamais avec des copains ?
“Si, pourquoi pas, mais d’abord il faut le trouver (rires). Je suis célibataire.”
Quelles qualités devra avoir Miss Belgique ?
“Généreuse, sociable, jolie, bien sûr. Elle doit pouvoir s’exprimer en français et en néerlandais, éventuellement en anglais.”
Devenir Miss Belgique : un rêve ?
“Depuis quelques années, oui. Dans mon pays, j’ai connu la guerre. Et puis, je suis arrivée ici et la Belgique m’a adoptée, elle m’a tout donné. C’est devenu mon pays et ce serait vraiment une fierté et une honneur de le représenter.”
Ta plus grande qualité ?
“Je ne peux en choisir qu’une ! (rires). À mon avis, c’est mon sourire avant tout.”
Ton défaut principal ?
“Je suis perfectionniste. Par exemple, j’ai mis beaucoup de temps à choisir ma robe pour la finale.”
Ton principal atout physique ?
“Mes yeux.”
Le pire ?
“Mon nez.”



Nathan Gonze
COMMENTAIRE DE DIVERCITY
NI MECHANTS NI DANGEREUX ? MON ŒIL !
J’ai renoncé à publier une analyse du remarquable discours de Joseph Ratzinger devant le Bundestag de son pays d’origine. Trop ardu !
Je me rabats donc sur un sujet en apparence plus léger : l’élection de la nouvelle miss Bruxelles. Léger ? « ça t’a vu menneke »
Miss Bruxelles n’est ni flamande, ni wallonne mais bruxelloise. A ce titre, ses chances d’être d’origine immigrée sont de un sur deux voire de deux sur trois dans sa tranche d’âge. C’est une évidence de caractère mathématique et démographique. Faudra s’y habituer messieurs les internautes de la DH.
Parlons-en des commentateurs internautes du site de la DH qui sont 97 à s’exprimer sur cette affaire. Ce sont des belgo-belges à 95% donc de toute évidence des vieux schnocks pensionnés qui n’ont rien de mieux à faire que de râler comme les deux gâteux rotors du « muppet show ».
Ils ne font pas dans la dentelle. On se croirait au café du Commerce en temps réel.
Leurs messages sont affligeants. Jugez par vous-même :
« Et voila peut-être miss Belgique euh euh euh miss kosovares enfin, je ne sais plus pour quel pays voter
il est vrai que je m'en fous, mais bizarre bizarre allez comprendre »

« Vous me faite rire quand même ! C'est pas de notre faute si vous avez pas de belles filles belges "pures souches" »
« J’pense que son parrain c'est plutôt un mac kosovar... »
« Si elle a été adoptée, alors, elle a aussi un nouveau parrain... Bart...? »
« A person who comes from a country in which they talk about Britishness should mind his own business... for all I know, Belgians are far too generous with immigrants, although I am one of these. Education has nothing to do with being smart about this: they are very smart people who run away from the laws of Belgium after benefiting from social systems for dozens of years. THAT will ruin the country, and severeness is the answer to burglary.”
« Très jolie fille . »(…)« Ben quoi, elle est jolie non ? N'est-ce pas le principal ?»
« Oh my God! I just can't believe the comments I read in this newspaper. It is certainly not the first nor the last time I see these comments but they are truly shocking! I really struggle to believe that my country has become so racist. If it was Serbia? Maybe. but not Belgium, the country where I grew up. I know there are issues with certain part of the immigrant population (I'm not denying it) but intelligent, educated, down-to-earth people don't make broad generalizations. It would be like saying that all Belgians are pedophiles because of Marc Dutroux. Do you see where I'm coming from? A well educated nation like Belgium should know better!”


« Vous faites bcp trop d'efforts pour (essayer de) raisonner certains forumeurs. Je ne pense pas que cela en vaille la peine, tant ils sont bien au chaud dans leurs idées préconçues et leurs raccourcis confortables. Ils ne sont véritablement ni méchants ni dangereux mais la réflexion n'est pas leur passe-temps favori. En soi ce n'est pas très grave ;-) »

Ni méchants ni dangereux ? J’ai quelques doutes là-dessus.
En somme quel est selon eux le problème de la miss ? Elle est ravissante, blonde aux yeux bleus, vive, en somme plus « aryenne qu’aryenne » pour le dire crûment, à la Goebbels. Elle parle français, flamand et anglais mais attention, elle parle aussi albanais ce qui n’est pas du goût de tout le monde. Donc, au lieu de la féliciter pour son magnifique effort d’ « intégration » on lui tire dessus à boulets rouges sur ce forum archixénophobe.
On imagine le tollé si d’aventure la miss avait été d’origine africaine, turque, algérienne ou pire que tout : flamande.
Pour ceux que la chose intéresserait, un mot sur le Kosovo.
MG

Le territoire du Kosovo, aujourd'hui à majorité albanaise, a appartenu à différents États lors de son histoire. Enlevé à Byzance par les Serbes en 1170, occupé par les Ottomans en 1459, il fit de nouveau partie de la Serbie depuis le traité de Bucarest de 1913 mettant fin à la deuxième Guerre balkanique, puis devint, après la Deuxième Guerre mondiale, une province autonome de la Serbie au sein des différentes Yougoslavies, avant d'être placé sous administration de l’ONU le 10 juin 1999 en vertu de la résolution 1244 des Nations unies suite aux violents conflits qui ont opposé les autorités serbes et les séparatistes albanais à la fin des années 1990 et à l'épuration ethnique qui s’ensuivit. Le 17 février 2008, le parlement du Kosovo a proclamé unilatéralement l’indépendance du territoire[][]. Ce n'était pas la première fois qu'une simple province autonome (et non une République fédérée d'un ancien État fédéral comme le sont la Slovénie, la Croatie, la Macédoine, la Bosnie, le Monténégro ou les anciennes républiques soviétiques) déclarait unilatéralement son indépendance : L'hymne national kosovar, adopté le 11 juin 2008, est intitulé Europe.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Grosse truie vas te faire voir