mercredi 14 mars 2012

Édito : Garder son sang-froid

Christian Laporte

Bruxelles va-t-elle s’embraser et se muer en Homs européen, victime de l’exportation de la guerre civile syrienne sur fond de divisions fondamentalistes religieuses ? La réponse ne souffre nulle équivoque : c’est non ! Même si l’auteur du tragique attentat d’Anderlecht, qui s’affirme sunnite - mais dont l’origine reste contestée - a voulu faire peur à la communauté chiite bruxelloise, il serait criminel de semer la peur et le trouble dans nos esprits comme l’ont fait des partis extrémistes et populistes bien de chez nous, prêts à utiliser le registre de la peur qui ne peut déboucher que sur une haine irrationnelle. Plus que jamais, il faut que chacun, musulman belge ou non, garde son sang-froid et examine avec le plus de recul et de sérénité possible les événements de lundi pour qu’ils ne puissent plus se reproduire. Pas question non plus de succomber à la tentation d’instrumentaliser les diverses obédiences musulmanes et de condamner les croyants tant sunnites que chiites qui entendent vivre pleinement le message de l’Islam et respecter scrupuleusement ses cinq piliers.

C’est une tâche prioritaire pour les pouvoirs publics qui doivent aussi prendre, enfin, les mesures qui s’imposent pour réduire l’immense fracture sociale entre les communautés dans les quartiers les plus défavorisés de Bruxelles. Ici, une vraie égalité des chances est plus importante qu’un prêche du vendredi, même si certains imams, il faut oser le reconnaître, quittent parfois les voies démocratiques pour tenter de gagner les esprits à défaut de conquérir les âmes.

COMMENTAIRE DE DIVERCITY
Christian Laporte est ici d’une lucidité qui force le respect.
Pas un mot à changer ou ajouter. DiveCity adhère sans réserve.

Aucun commentaire: