mardi 17 avril 2012

Philippe Moureaux : "Questions à la Une use de procédés dignes du nazisme"




Le bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean a également qualifié le journaliste Frédéric Deborsu d'islamophobe
Le dernier numéro de Questions à la Une n'a pas laissé Philippe Moureaux indifférent. Sur les antennes de Maghreb TV, le bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean a manifestement été courroucé par le reportage signé Frédéric Deborsu consacré à la montée de l'islam en Belgique. "C'est une émission assez scandaleuse ! Je suis tout à fait furieux (...) Il n'y a pas une seule image positive qui a été retenue ! Quand on essaie de faire une émission objective, on peut critiquer bien entendu. (...) C'est tout simplement de la manipulation."

Et de rajouter : "(...) Ce n'est pas parce qu'il y a quelques personnes qui ont des comportements que nous n'aimons pas, que l'on peut condamner toute une population ! Sinon, on peut condamner tout le monde. L'antisémitisme a fait un moment ses succès sur ce genre de méthodes. C'est comme ça que Goebbels essayait d'attaquer les juifs, comme maintenant certains attaquent les musulmans. [Les journalistes de la RTBF] ont manipulé l'information et je me sens complètement trompé. (...) Je constate donc que je n'ai servi que de faire-valoir à des racistes et à des islamophobes."

Par ailleurs, un faux profil Facebook a été créé au nom de Frédéric Deborsu. Sous le titre Frédéric Deborsu et la Légion Wallonie, en référence à l’unité SS dirigée par Léon Degrelle, il était écrit “Degrelle c’est mon papa”. Des mots qui ont profondément heurté le journaliste de la RTBF.

“Je ne m’attendais pas à de pareilles attaques”, nous a confié hier Frédéric Deborsu. “Le reportage a été validé par la direction et était considéré comme équilibré. Il montrait des côtés positifs de l’islam, mais aussi des dérapages, ce qui est notre boulot également. Je m’attendais à avoir des gens déçus, mais pas un tel déchaînement au point d’être comparé à Léon Degrelle.”

Une comparaison qui a blessé le journaliste. “Mes deux grands-parents ont été résistants. Un de mes grands-pères a même fait les deux guerres. Il a fait des faux papiers pour des résistants et pour des Juifs. Il me parlait durant des heures de sa haine de Léon Degrelle. C’est impensable de m’attaquer de la sorte. En lisant ce qu’on a écrit sur moi, mon père était au bord des larmes.”

Évidemment, averti de l’existence de ce faux profil, Frédéric Deborsu a réagi. “J’ai demandé à Facebook de retirer cette horreur. Le page a disparu, puis est réapparue et a de nouveau disparu. J’ai aussi constaté que le nom Souhail Chichah, chercheur controversé à l’ULB, est apparu sur cette page avant d’être supprimé.”

Du côté de la RTBF, on soutient son journaliste. “Nous avons le sentiment que Frédéric Deborsu et l’entièreté de l’équipe de Questions à la une ont fait leur travail de façon équilibrée et sans aucune volonté de nuire à la communauté musulmane”, a souligné hier le porte-parole du service public.

Il n’empêche, l’affaire n’est pas finie. Une manifestation de protestation aura lieu jeudi à 18h30 devant la RTBF, manif soutenue notamment par Souhail Chichah, tandis qu’une contre-manif sera organisée par le Parti populaire. Voilà qui risque de faire du grabuge. (Libre Belgique)


COMMENTAIRE DE DIVERCITY

DEMAGOGIE?

On est pas obligé d'aimer Philippe Moureaux. Difficile cependant de ne pas admirer sa belle intelligence. Il a pris tout son temps pour réagir et ses arguments portent comme des exocet à tête chercheuse. Il ne faut pas oublier que Moureaux est en campagne électorale,- son ultime combat- et que son public cible-jamais il ne s'en cache- est musulman. L'émission était, selon nous, nécessaire. Mais de fait, elle éclaire surtout la face sombre de l'islam bruxellois. Mettons donc l'équipe de "question à la une" au défi de proposer demain une émission qui éclaire sa face de lumière.

En attendant, lisez, crayon en main l'"Iris et le croissant" (Bruxelles et l'islam au défi de la co-inclusion) de Felice Dassetto. C'est un livre absolument nécessaire pour qui veut comprendre la place que l'islam et l'islamisme ont prise à Bruxelles.

Quant à Souhail Chichah, il y a fort à parier qu'on retrouvera son nom sur les listes électorales en octobre prochain.

QUESTIONS A LA UNE : Le communiqué officiel de la RTBF | Le Journal de la Télé - Nostalgie | Scoop.it
Voici le communiqué officiel publié par la RTBF ce mardi 16 avril à 18h36 en réponse aux nombreuses critiques virulentes :
"REVELER SANS STIGMATISER
Depuis la diffusion du reportage du magazine d’investigation Questions à la Une sur la montée de l’Islam en Belgique, la RTBF a enregistré un certain nombre de réactions. Certaines mettent non seulement en cause le travail journalistique accompli par Frédéric Deborsu, mais se doublent d’actions pour le moins regrettables.
A cet égard, la RTBF précise que l’enquête proposée ce mercredi 11 avril sur la Une n’avait en aucun cas pour but de stigmatiser les musulmans de Belgique ou de créer un amalgame. Elle visait juste à mettre en lumière certaines dérives de certaines personnes dans la pratique de l’Islam tout en insistant sur le fait que ces dérives concernaient une minorité des musulmans.
Parce qu’elle permettait aussi de partir à la rencontre d’associations culturelles qui prônent l’ouverture et le dialogue et évoquait les discriminations dont les musulmans font l’objet et la mauvaise image qu’ils subissent suite aux pratiques plus que discutables de quelques individus, l’enquête a été réalisée de façon équilibrée. Et révéler publiquement une radicalité concrète de certains courants de l’Islam ne signifie ni une volonté de nuire à la communauté musulmane, ni de réduire un groupe important dans la société belge actuelle à quelques-uns."






Aucun commentaire: