jeudi 12 avril 2012

Picqué prône une société plus sécurisé




70 policiers en plus seront présents sur le réseau Stib pour sécuriser les transports en commun

BELGA

Il estime que la sécurité va devenir "un thème sociétal majeur".

"Notre société a de plus en plus besoin d'une cohésion sociale qui repose sur la sécurisation", a indiqué jeudi matin Charles Picqué, ministre-président de la Région de Bruxelles-capitale, L'invité de Bel RTL. "Nous devons travailler sur toute la chaîne de la gouvernance; l'éducation, la prévention sociale, le fonctionnement de la justice... Beaucoup de nos politiques seront annulées dans leurs résultats ou freinées si nous ne mettons pas la sécurité, au sens aussi de la prévention, au coeur de notre gouvernance", a-t-il souligné.

Il estime que la sécurité va devenir "un thème sociétal majeur, à la base de toutes les autres politiques qu'on peut mener au niveau de la ville. Il faut donc une véritable révolution mentale pour que les fonctions liées à la sécurisation des biens et des personnes devienne vraiment une priorité."

La ministre de l'Intérieur a annoncé mercredi des mesures à court terme, en raison des protestations lancées par les syndicats de la STIB à la suite du décès, samedi dernier, d'un superviseur de l'entreprise. Joëlle Milquet a ainsi promis 100 policiers supplémentaires dans les deux mois, dont 70 dès vendredi, pour la surveillance des transports en commun.

"Nous n'avions pas d'autres issues, à très court terme, que de payer des heures supplémentaires, ce que la Région a accepté de faire, afin qu'on ne délaisse pas certains événements ou certains quartiers au bénéfice exclusif des transports en commun, et c'était ma préoccupation en tant que bourgmestre aussi", a souligné Charles Picqué.

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

SECURITAS!

Philippe Moureaux et Freddy Thielemans n'ont cessé de banaliser les problèmes d'insécurité: "des faits divers"! Et voilà que le premier socialiste bruxellois en fait une priorité pour les années à venir! Il est vrai qu'il vient de négocier en première ligne avec les syndicats des transports publics aux côtés de la ministre de l'intérieur.

Sans doute a-t-il été tétanisé par ce qu'il entendit autour de la table des négociations. De plus, Charles Picqué est en campagne pour assurer sa propre succession à la tête du collège de Saint-Gilles.

La gauche devient sécuritaire! La situation serait-elle plus préoccupante qu'on ne veut bien nous la présenter?

"Qu'on ne délaisse pas certains événements ou certains quartiers au bénéfice exclusif des transports en commun"



BELGA

Il estime que la sécurité va devenir "un thème sociétal majeur".
"Notre société a de plus en plus besoin d'une cohésion sociale qui repose sur la sécurisation", a indiqué jeudi matin Charles Picqué, ministre-président de la Région de Bruxelles-capitale, L'invité de Bel RTL. "Nous devons travailler sur toute la chaîne de la gouvernance; l'éducation, la prévention sociale, le fonctionnement de la justice... Beaucoup de nos politiques seront annulées dans leurs résultats ou freinées si nous ne mettons pas la sécurité, au sens aussi de la prévention, au coeur de notre gouvernance", a-t-il souligné.
Il estime que la sécurité va devenir "un thème sociétal majeur, à la base de toutes les autres politiques qu'on peut mener au niveau de la ville. Il faut donc une véritable révolution mentale pour que les fonctions liées à la sécurisation des biens et des personnes devienne vraiment une priorité."

La ministre de l'Intérieur a annoncé mercredi des mesures à court terme, en raison des protestations lancées par les syndicats de la STIB à la suite du décès, samedi dernier, d'un superviseur de l'entreprise. Joëlle Milquet a ainsi promis 100 policiers supplémentaires dans les deux mois, dont 70 dès vendredi, pour la surveillance des transports en commun.

"Nous n'avions pas d'autres issues, à très court terme, que de payer des heures supplémentaires, ce que la Région a accepté de faire, afin qu'on ne délaisse pas certains événements ou certains quartiers au bénéfice exclusif des transports en commun, et c'était ma préoccupation en tant que bourgmestre aussi", a souligné Charles Picqué.


COMMENTAIRE DE DIVERCITY

SECURITAS!

Philippe Moureaux et Freddy Thielemans n'ont cessé de banaliser les problèmes d'insécurité: "des faits divers"! Et voilà que le premier socialiste bruxellois en fait une priorité pour les années à venir! Il est vrai qu'il vient de négocier en première ligne avec les syndicats des transports publics aux côtés de la ministre de l'intérieur.

Sans doute a-t-il été tétanisé par ce qu'il entendit autour de la table des négociations. De plus, Charles Picqué est en campagne pour assurer sa propre succession à la tête du collège de Saint-Gilles.

La gauche devient sécuritaire! La situation serait-elle plus préoccupante qu'on ne veut bien nous la présenter?

"Qu'on ne délaisse pas certains événements ou certains quartiers au bénéfice exclusif des transports en commun"



Aucun commentaire: