samedi 12 mai 2012

Baromètre politique: la N-VA progresse encore





La rédaction de "La Libre"


La N-VA et le Vlaams Belang, deux partis en faveur de l'autonomie de la Flandre, auraient désormais une majorité dans le nord du pays.

"Si des élections étaient organisées ce dimanche, pour lequel des partis suivants voteriez-vous?". C'est la réponse à laquelle répond le "Baromètre politique" La Libre/RTBF/Dedicated, publié dans "La Libre Belgique" de ce samedi.

Voici les grands enseignements de ce sondage:

En Flandre, la N-VA progresse encore par rapport à la vague précédente (février 2012), passant de 37% des intentions de vote à 38,6%. Pour rappel, le parti de Bart De Wever avait réalisé un plus haut de 39,8% lors de notre Baromètre publié en novembre 2011. Très loin derrière, le SP.a reprend quelques couleurs en progressant de 1,5% à 14,2%. Les socialistes flamands devancent ainsi le CD&V (13,6%, -0,7%) et le Vlaams Belang (12%, +0,9%): le parti extrémiste flamand repasse ainsi devant l'Open VLD qui poursuit sa descente aux enfers et ne recueille plus que 10% des intentions de vote, soit un recul de 1,7% par rapport au Baromètre précédent. Selon notre sondage, la N-VA et le Vlaams Belang, deux partis en faveur de l'autonomie de la Flandre, auraient désormais une majorité dans le nord du pays.

En Wallonie, le PS reste indétrônable avec 31% des intentions de vote, mais s'inscrit en recul de 0,9% par rapport à la vague précédente. Et plus inquiétant pour le PS: le recul se chiffre même à 6,6% par rapport aux élections fédérales de 2010 où le score de 37,6% avait été atteint. Le PS paie probablement sa participation à un gouvernement qui dans un contexte de crise a pris, ces derniers mois, un certain nombre de mesures d'économies.

En deuxième position, le MR, lui, progresse de 1,5% à 19,6% tandis que le cdH de Benoît Lutgen s'effrite de 0,6% à 14,6%. En quatrième position, Ecolo perd 1% à 11,4%.

A Bruxelles, le paysage politique reste relativement stable. Fait le plus marquant: le MR poursuit pas à pas sa progression depuis son divorce avec le FDF: le parti emmené par Charles Michel progresse ainsi de 1,2% à 20,5%. Il n'est désormais plus très loin du PS qui affiche 22,4%, en recul de 2,1% par rapport au Baromètre précédent et de 4,2% par rapport aux dernières élections. Ecolo (12,9%, +0,2%) devance ensuite le FDF (11,6%, +0,1%) et le cdH (10,1%, +0,5%).

Ce sondage a été réalisé par Dedicated et via Internet, entre le jeudi 3 et le lundi 7 mai, auprès d'un échantillon strictement représentatif de 2.706 électeurs belges dans chacune des 3 régions de Belgique. Marge d'erreur: 3,3%.

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

2014 SERA L'ANNEE DE TOUS LES DANGERS

Avec un peu de malchance, ils pourront larguer les amarres.

Mais diable qui pourra nous expliquer ce qu'il adviendra de Bruxelles si la Flandre décidait de prendre son indépendance!


Aucun commentaire: