vendredi 11 mai 2012

Femeture Bois de la Cambre: la polémique enfle



Cette polémique relance le débat sur la gestion "non-concertée" des plans mobilité engagés par les communes bruxelloises.

Petite piqûre de rappel. Les conseillers communaux MR Geoffroy Coomans (Bruxelles), Gautier Calomme (Ixelles) et leur collègue FDF Emmanuel De Bock (Uccle) ont décidé d'interpeller leurs prochains Conseils communaux respectifs sur les conséquences d'une fermeture du Bois de la Cambre durant toute l'année. Selon les trois hommes, la Ville de Bruxelles a adopté un projet de plan communal de mobilité, sans qu'il n'y ait eu la moindre concertation avec les communes voisines, à savoir Ixelles et Uccle. Ce plan prévoit notamment la fermeture toute l’année à la circulation d'une partie importante du Bois de la Cambre.

Le ministre-président bruxellois, Charles Picqué, a rappelé que la dernière réforme de l'Etat a doté la Région de nouvelles responsabilités en matière de mobilité. Celle-ci pourra davantage coordonner les stratégies communales, pas toujours en ligne avec les objectifs régionaux."A l'heure actuelle, une commune fait un plan de mobilité pour préserver l'habitabilité de ses quartiers. C'est très bien, mais elle le fait sans se soucier de ce que font les communes proches. Maintenant, nous aurons la faculté d'imposer un plan de mobilité à toutes les communes de Bruxelles", avait déclaré Charles Picqué.
 
Ce plan mobilité de la Ville de Bruxelles n'est pas du goût des libéraux d'Ixelles et d'Uccle. Gautier Calomme, Emmanuel De Bock et Geoffroy Coomans veulent donc qu'un nouveau débat sur la gestion du Bois de la Cambre soit mis en place et que les communes d'Ixelles et d'Uccle soient associées à celui-ci.

"Contrairement à ce qu'affirme Charles Picqué, la Région avait bel et bien donné son accord officiel à ce plan mobilité et avait même émis un avis comme quoi, il fallait ajouter des pistes cyclables. Ce double langage démontre que son positionnement ne s'explique que par un opportunisme électoral", a indiqué le conseiller communal bruxellois Geoffroy Coomans à LaLibre.be.

Le MR a d'ores et déjà lancé une pétition contre cette fermeture programmée. L'intitulé dit : "stop à la fermeture du bois de la Cambre sans concertation avec les habitants et les communes qui les représentent". Lancée mercredi matin par divers mandataires et candidats libéraux, elle a déjà récolté plus de 2.300 signatures. "Cette fermeture aura des répercussions catastrophiques sur la mobilité des Ixellois, des Ucclois, des Bruxellois et des Boistfortois", dit le texte.

Les protestations des communes voisines ne semblent pas pour l'instant être en mesure de faire changer d'avis Christian Ceux, l'échevin cdH de la Mobilité de la Ville de Bruxelles.

COMMENTAIRE DE DIVERCITY
 
PICQUÉ IMPUISSANT!
 
Pour ceux qui l'ignoreraient, le bois de la Cambre et l'avenue Louise qui coupe Ixelles en deux font partie du territoire de la ville de Bruxelles.
La fermeture du bois à la circulation est par conséquent du ressort de Collège présidé par Freddy Thielemans allié aux écolos.
Sur le fond, la mesure est sympathique et mérite d'être soutenue, En revanche d'un point de vue purement pragmatique c'est une aberration car une telle mesure devrait provoquer une paralysie complète du trafic entre le centre et les communes de Uccle, Boitsfort et Ixelles.
Provoquer rime ici assurément avec provocation, défi, conflit.
Que le Ministre Président ne soit pas capable ou même désireux d'arbitrer politiquement cette partie de bras de fer donne toute la mesure de son impuissance!

MG

Aucun commentaire: