jeudi 17 mai 2012

Un visage pour sauver l'Europe


schauble et drapeau.jpg

AFP
"Nous avons besoin d'institutions fortes, avec une légitimité politique"

Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble a appelé l'Union européenne à se doter d'un président élu, pour donner "un visage" à une Europe qui se débat actuellement dans les difficultés économiques, jeudi à Aix-La-Chapelle.

"L'Europe doit avoir un visage", a-t-il dit, soulignant que les institutions européennes, en cette période de crise, avaient davantage besoin encore "d'une légitimation démocratique".

M. Schäuble, qui s'exprimait à l'occasion de la remise du prix Charlemagne, l'une des plus hautes distinctions européennes dont il est le lauréat cette année, a estimé que la Commission européenne devait elle évoluer en un "gouvernement européen".

Ce n'est pas la première fois que le ministre allemand, européen convaincu, défend l'idée d'une élection au suffrage universel du chef de l'Europe. Mais selon lui la question devient plus pressante aujourd'hui, pour emporter l'adhésion des peuples. "Nous avons besoin d'institutions fortes, avec une légitimité politique", a-t-il répété.

"Car si tout reste comme c'est, je crains qu'on n'arrive à la fin" du projet européen, a-t-il mis en garde, jugeant pour sa part que "la clé de notre avenir se trouve en Europe".

Venu faire son éloge, le Premier ministre du Luxembourg et président de l'Eurogroupe -poste que brigue M. Schäuble-, Jean-Claude Juncker a loué l'engagement en faveur de l'Europe du ministre allemand.

"Wolfgang Schäuble appartient à ces 'classiques' qui pensent que ce qui est bon pour l'Europe est bon pour leur pays, que ce qui est mauvais pour l'Europe est mauvais pour leur pays", a-t-il déclaré appelant lui aussi à davantage d'Europe pour surmonter la crise.

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

LE VISAGE DE L'EUROPE

Un visage pour l'Europe! Mais Qui? Ni Barusso, ni Van Rompuy: pas de charisme! Jacques Delors le fut, sa fille Martine Aubry pourrait l'être, Sarkozy sûrement pas, ni Cameron. De Gaulle n'aurait jamais pu, trop talon rouge, ni Churchill, bouledogue anglais, ni De Haene trop taureau des labours,  Merkel non plus, trop prussienne, Gerhardt Schröder? trop affairiste. Helmut Schmidt? trop vieux, il aurait pu et son ami Giscard aussi et Vaclav Havel, Cohn Bendit, trop marqué gaucho intello écolo. Reste Jüncker? trop banquier. Tony Blair? (bof!), Didier Reynders? Trop d'ennemis! Et Guy Verhofstadt? évidemment, Guy Verhofstadt au grand dam des Michel père et fils et de De Decker qui se pousse du col en ce moment.

Et François Hollande? Non pas lui, trop nécessaire en France en ce moment!

DSK? Chuuut, il se prépare en silence et dans le plus grand secret...

MG

Aucun commentaire: