jeudi 21 juin 2012

Des islamistes radicaux font leur apparition à Liège




Deux frères ont lancé une ASBL « Markaz Attawhid » en région liégeoise. Ils prônent un islam radical et ultraconservateur.

Deux frères ont lancé un mouvement salafiste financé par l'Arabie saoudite pour séduire les jeunes de Droixhe et Bressoux, deux quartiers populaires de Liège, indiquent les journaux du groupe Sud Presse, qui comparent cette ASBL « culturelle » à Sharia4Belgium.

L'influence de l'association « Markaz Attawhid », basée à Droixhe et menée par les frères Islam et Khalil Usal, ne cesserait de croître, selon Sud Presse. Ils ont étudié en Arabie saoudite et ont créé ce centre islamique à leur retour en région liégeoise, il y a trois ans. Ils y prôneraient un islam radical et ultraconservateur. Leurs propos seraient « extrêmement durs envers les non-Musulmans et les Musulmans eux-mêmes également », d'après une source anonyme.

« Via le comité de quartier, nous recevons des SMS de parents mais aussi des jeunes eux-mêmes pour nous signaler qu'ils ont été approchés par ces gens », explique Patrice Lempereur, président du comité de quartier Bressoux-Droixhe. « Nous allons alors très vite à leur rencontre pour établir un dialogue immédiat afin d'éviter qu'ils ne se fassent attirer par ces mouvements radicaux qui ne favorisent pas le vivre ensemble que nous prônons. »

(Belga et Le Soir) 

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

LES ENNEMIS DE LA DEMOCRATIE

« Nous allons alors très vite à leur rencontre pour établir un dialogue immédiat afin d'éviter qu'ils ne se fassent attirer par ces mouvements radicaux qui ne favorisent pas le vivre ensemble que nous prônons. »

"Un groupe qui suscite l’inquiétude de la grande majorité des Musulmans eux-mêmes qui craignent d’ailleurs pour leurs enfants."

Tout est dit. Qu'on se le répète et que l'on sorte une fois pour toutes de l'angélisme: l'islamisme est l'ennemi de la démocratie à l'occidentale qu'il entend bien remplacer par autre chose, notamment une soumission radicale de la femme.  Il ne faudrait surtout pas oublier que l'émancipation de la femme est en Occident, surtout en Europe, la conquête majeure de la sécularisation. Les traditionalistes conservateurs salafistes veulent un retour au moyen âge.

Paradoxalement ils sont le pendant et l'allié stratégique de l'extrême droite.

Qu'on en prenne hardiment conscience.

C'est aussi là que se situe l'enjeu de la récupération islamiste, voire salafiste de la révolution de jasmin en Tunisie et dans l'ensemble du monde arabe.

On l'a écrit cent fois: L'islamisme est à l'islam ce que national-socialisme ou le gauchisme sont au socialisme, ce que le scientisme est à la science etc. Une caricature, un grimace, un ricanement.

Islamisme rime avec islam mais l'islamisme est une instrumentalisation de l'islam à d'autres fins. Lesquelles? La haine de la modernité à l'occidentale et l'instauration du coran comme fondement constitutionnel. Comme en Iran.

Il est pour le moins troublant que ce courant ultra-minoritaire fait surface partout en Europe au moment où il est en train de s'emparer de l'espace de liberté qu'un mouvement révolutionnaire avait conquis sur les dictatures militaristes chancelantes. (Tunisie, Lybie, Egypte).

MG

LIEGE: DES ISLAMISTES RADICAUX, SEMBLABLES A SHARIA4BELGIUM, ONT INFILTRE DROIXHE

Islam Usal, un des deux frères fondateurs de Markaz Attawhid ”
Les groupes religieux radicaux font beaucoup parler d’eux ces derniers temps. L’exemple le plus frappant étant Sharia4Belgium, mouvement salafiste présent à Bruxelles. Mais à Liège aussi, des islamistes radicaux ont fait leur apparition.

Il s’agit d’une ASBL “ culturelle ” de Droixhe: Markaz Attawhid. Elle est dirigée par deux frères, belges d’origine turque, qui sont allés étudier en Arabie Saoudite. Si le nombre de membres est plutôt restreint, le fait qu’ils occupent le terrain et tentent de séduire les jeunes par des propos radicaux a de quoi inquiéter...

Leurs prêches sont radicaux et très violents. Ils bénéficient en plus de cela du soutien financier de pays du Moyen-Orient, comme l’Arabie Saoudite.

Un groupe qui suscite l’inquiétude de la grande majorité des Musulmans eux-mêmes qui craignent d’ailleurs pour leur enfant.

Gaspard Grosjean


EGYPTE : «L'ARMEE MISE SUR LE POURRISSEMENT»

Interview Pour le spécialiste du monde arabe Gilles Kepel, le pays est coupé en deux, entre militaires et Frères musulmans. Quant aux révoltés de la place Tahrir, ils sont marginalisés.

Par MARWAN CHAHINE  correspondant au Caire de Libération

Gilles Kepel est politologue et spécialiste de l’islam et du monde arabe contemporain. Il a notamment publié, en 1984, l’ouvrage de référence le Prophète et Pharaon : les mouvements islamistes dans l’Egypte contemporaine. Il se trouve actuellement au Caire pour préparer une conférence internationale sur les révolutions arabes, qui se tiendra à Paris le 27 juin. La révolution égyptienne est-elle proche de la fin ou d’un recommencement ? (accessible seulement  aux abonnés et dans version papier) A lire impérativement!



Aucun commentaire: