dimanche 24 juin 2012

JUSTICE POUR ANGELA MERKEL





C'est une sorte de conte pour enfants sous-doués, une fable débile ; et il y a pourtant de plus en plus de Français pour le croire : si la croissance n'est pas miraculeusement repartie dans notre pays, dès l'élection de François Hollande, c'est la faute à l'Allemagne.
L'obtuse, égoïste et psychorigide Allemagne. La bourrique de notre Vieux Continent. Le boulet de la zone euro. C'est elle qui, par ses caprices, nous condamnerait à la rigueur et à l'austérité. Par la voix du nouveau président, la France a donc sonné la charge contre elle, sous les applaudissements des médias et des gogos, ce qui fait pas mal de monde.

Il y a quelque chose de comique dans la position de la France : elle fait penser à celle du "panier percé", insolvable et criblé de dettes, qui, après avoir jeté l'argent par les fenêtres pendant des années, hurlerait contre son banquier, coupable de lui refuser l'ouverture d'un nouveau compte pour continuer à financer ses folies.

En réclamant la mutualisation des dettes des pays européens, François Hollande demande ainsi à l'Allemagne de mettre au pot pour les politiques des pays du Sud, qui, après avoir dépensé sans compter, se tournent maintenant vers Berlin, la sébile à la main. Mais Clemenceau est mort depuis longtemps et, avec lui, le traité de Versailles et le mythe de "l'Allemagne paiera".

Si elle ne veut pas finir comme l'Italie et l'Espagne, la France doit s'engager maintenant dans un processus de désendettement et d'apuration des comptes publics. En bon pragmatique, François Hollande y viendra, et bien plus vite qu'il ne croit. Il n'a pas le choix : l'Histoire l'attend, elle ne pardonne pas et il est trop averti pour ne pas le savoir.

Franz-Olivier Giesbert, le Point


COMMENTAIRE DE DIVERCITY

FRANCOIS SCHRÖDER?

Article, précis, concis et percutant.

En résumé c'est la cigale et la fourmi ! Les Français en général et les électeurs PS vont danser maintenant.

Hollande risque de se métamorphoser rapidement en Georg Schröder français avant l'arrivée au pouvoir en Allemagne du SPD!

C'est sa seule chance de réussir à moyen terme.


Aucun commentaire: