dimanche 10 juin 2012

La policiere agressée maintenue en observation





"J'AI LA HAINE CONTRE TOUS CES EXTREMISTES DE M..!

Un des deux policiers agressés a pu sortir de l'hôpital et regagner son domicile hier soir. Sa collègue, de confession musulmane, a été maintenue en observation, après la constatation de lésions plus graves, a expliqué le porte-parole de la zone de police Bruxelles-Ouest, Johan Berckmans.



La soeur de la policière blessée a fait savoir sur Facebook: "J'ai la haine contre tous ces extrémistes de m..! Tout comme ces politiques de tolérance fasse à ces malades mentaux qui se prétendent musulmans! Hâte que justice soit faite!" Interviewée par RTL-TVi, elle a poursuivi: "On ressent de la colère et de l'incompréhension (...)Le pire dans l'histoire, c'est que nous sommes musulmans. Nous n'avons rien à voir avec ces individus. (...) Ces extrémistes vont à l'encontre de notre religion qui est un message d'amour et de tolérance". Elle invite les politiques à agir plus fermement: "On envisage de supprimer la nationalité belge du porte-parole de Sharia4Belgium? Et bien c'est une très bonne idée.Il ne faut pas que la Belgique devienne un terrain de jeu et de liberté pour ce genre d'individus".

Le niveau d'alerte 3 étendu à toute la région bruxelloise

L'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (OCAM) en Belgique a relevé le niveau de vigilance sur l'ensemble du territoire de la région bruxelloise, a indiqué Peter Mertens, du centre de crise du SPF Intérieur. L'alerte concerne essentiellement les services de police et les commissariats, qui ont été avertis de la mesure. "On leur a demandé toute la vigilance nécessaire", a précisé M. Mertens.

"LES MUSULMANES DE BELGIQUE DOIVENT RESPECTER LA LOI"

Le président de la Ligue des imams de Belgique tout comme le président de l'Union des mosquées de Bruxelles ont condamné fermement les différents événements survenus à Molenbeek. Les imams de Belgique ont toutefois précisé que ces événements découlaient des agissements d'un groupuscule qui n'est pas représentatif de la communauté musulmane de Belgique. Le président de l'Union des mosquées de Bruxelles, Jamal Habbachich, a demandé que les responsables des récents incidents soient poursuivis pour incitation à la haine. "Nous sommes arrivés à un point de non-retour. Les imams et les mosquées travaillent main dans la main pour s'opposer au travail de cette minorité", a-t-il dit.

Interrogé sur le port du niqab interdit en Belgique qui est à l'origine des incidents survenus à Molenbeek, le président de La Ligue des imams de Belgique, Mohammed Tujgani, a déclaré que les musulmanes de Belgique devaient respecter la loi et "appliquer l'Islam selon le consensus des savants, soit l'Islam du juste milieu, sans excès. "Le port du niqab est un choix personnel et les musulmanes doivent refuser d'entrer dans cette logique s'il entraîne des contraintes ou des conflits", a-t-il ajouté.

DZ avec Belga



COMMENTAIRE DE DIVERCITY?

ISLAM DU JUSTE MILIEU

Voilà une nouvelle et bien singulière expression.

Juste milieu entre quoi et quoi. Entre l'islamisme intégriste et l'islam de Lumières et du bel Agir?

C'est une question. Nous ne prétendons pas en connaître la réponse.

Qu'enfin le musulmans de Belgique sortent de leur mutisme inspiré par la trouille et qu'ils prennent la parole, qu'ils s'expriment clairement au bénéfice de tous et surtout du vivre ensemble.

Les caricatures du prophète du dessinateur danois ne sont rien à côté du portrait grimaçant de l'islam qu'en tracent en temps réel les islamistes de toute farine.

MG


OUDERS BELKACEM WIJZEN ZOON TERECHT: "HET MOET GEDAAN ZIJN"

Bewerkt door: Hanne Adriaen − Bron: De Standaard



De ouders van Fouad Belkacem, de woordvoerder van Sharia4Belgium die vorige donderdag werd opgepakt, zitten in zak en as. "Hij heeft een grote mond", benadrukken ze, "maar hij is geen monster en vormt geen gevaar voor de maatschappij". Ze vinden wel dat hij te ver ging met zijn uitspraken en dat het nu eens gedaan moet zijn. "Maar dat beseft hij zelf ook", denkt zijn moeder.

Sinds hun zoon in de cel zit, trekken de ouders van Belkacem nog amper de straat op in Boom. Ze worden overstelpt met telefoontjes en door iedereen nagestaard. Media en politici overdrijven door Fouad te bestempelen als een monster of een gevaar voor de maatschappij, oordelen ze.

Dat hun zoon plots wordt afgeschilderd als de ergste staatsvijand, vinden ze niet kunnen. "Hij is de kwaadste niet, en al zeker niet gevaarlijk, maar hij heeft een grote mond", erkennen de ouders, die het ook brug te ver vinden dat het gerecht de Belgische nationaliteit van hun zoon wil afnemen.

Ze zijn wel van oordeel dat hun zoon te ver is gegaan, en hebben hem dat deze week ook gezegd in de gevangenis. "Hou je toch koest", raadde zijn moeder hem aan. Ze hoopt verder dat hij stopt met het verspreiden van boodschappen die kwaad bloed zetten. "Dat onze maatschappij dat niet toelaat, beseffen wij ook als ouder."

Fouad zou in de gevangenis van Antwerpen als een monster behandeld worden, meldden zijn ouders nog. Zijn benen zijn vastgeketend en hij moet het zonder drinken en eten stellen.



Aucun commentaire: