vendredi 15 juin 2012

School dient klacht in tegen Vlaams Belang voor verstoren halalbarbecue





SCHOTEN - Het Koninklijk Atheneum van Schoten zal samen met enkele ouders een klacht indienen tegen Vlaams Belang. Enkele leden van de politieke partij verstoorden een halalbarbecue op de school en verplichtten de kinderen om Zwan-worstjes te eten.
Dinsdag hield de school een zogenoemde halalbarbecue, in het kader van een project rond andere culturen en hun gewoonten. Terwijl de kinderen zaten te eten drongen enkele Vlaams Belangers echter de school binnen, met stickers tegen halalvlees en van varkensvlees gemaakte Zwan-worsten.

De school zal nu samen met enkele ouders klacht indienen tegen Vlaams Belang, schrijft Gazet van Antwerpen. 'Kinderen van die leeftijd val je niet lastig met haatdragende propaganda', verklaart een van de ouders daarover aan de krant.

VLAAMS BELANG ONTKENT

Vlaams Belang Schoten verklaart dat het incident 'overdreven, vals en gelogen' is. Volgens de partij werd de fysieke integriteit van de kinderen en leerkrachten allerminst bedreigd, en is er van een 'inbraak' in de school (de Vlaams Belangers zouden over een muurtje geklommen zijn om de school binnen te dringen, red.) geen sprake.

Het parket zal de feiten onderzoeken en opnieuw contact opnemen met de schooldirectie.(De Standaard)

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

SURENCHERE

Le Vlaams Belang renoue avec ses pires démons!

Pourquoi? Parce qu'il se sent "syphoné" par la N-VA (38% des intentions de vote) de Bart De Wever qui lui "vole" ses électeurs (12% des intentions de vote) et ses mandataires. Au-delà du caractère odieux des actions et de la campagne électorale du Belang digne de Goebels, ce qui nous interpelle, c'est la collusion thématique de la droite extrême (N-VA) et de l'extrême droite. Il s'agit d'un phénomène observable également aux Pays-Bas et en France entre l'UMP et le Front national. Dénominateur commun? Le nationalisme et le populisme.

Dans une Europe à la dérive menacée de déflation et d'une explosion du chômage dans les pays les plus fragilisés, deux forces politiques extrêmes se profilent à l'horizon, comme deux mauvais génies surgissant de leur bouteille: l'extrême droite et la gauche extrême, le tout sur fond de regain islamiste.

MG


« DEHORS, SANS PARDON ! » : LA NOUVELLE CAMPAGNE DU VLAAMS BELANG

POLINA VOROBIEVA





Le parti d'extrême droite flamand choque encore avec sa nouvelle campagne. Sur des affiches collées sur les façades de maisons, on peut lire par exemple : « Saïd, braqueur : Dehors, sans pardon ! »

« Sans pardon ! » ces mots sont devenus le nouveau slogan de la campagne qu'a lancé le Vlaams Belang. Des nouvelles incitations à la haine qui ont été placardées sur des façades de maisons aux alentours de Bruxelles, rapporte le site de Sudpresse.
Quatre affiches sont au centre du scandale. Sur la première, on peut lire « Saïd, braqueur. Dehors, sans pardon ! ». Sur la seconde, on peut voir un Belge, Frans dans le rôle du pédophile « Frans V., pédophile. Prison à vie, sans pardon ! » Sur la troisième, un homme des pays de l'est : « Igor S., cambrioleur. Derrière les barreaux, sans pardon ! » Et enfin, Malik, dans le rôle du dealer noir « Malik G., dealer. Répression maximale, sans pardon ! ».

Une campagne qui reste, comme à son habitude, bien ancrée dans les clichés et les préjugés. Et qui choque d'autant plus l'opinion publique que les membres du parti sont allés jusqu'à coller leurs affiches sur des maisons de Bruxelles. Les habitants se sont plaints de la situation, peut-on lire sur le site de Sudpresse. Mais les propriétaires se sont défendus en affirmant qu'ils ont vendu cet espace sans connaître à l'avance la nature des publicités qui y seront affichées.(Le Soir)



Aucun commentaire: