jeudi 26 juillet 2012

La cousine d'Emir Kir francophone et voilée sur une liste N-VA ?

 

La cousine du secrétaire d'Etat bruxellois Emir Kir (PS), Canan Kir, pourrait figurer sur la liste N-VA pour les élections communales à Saint-Josse, indique le site Brusselsnieuws.be.

La composition de la liste ne sera arrêtée que dans les prochaines semaines, a expliqué le président de la section locale des nationalistes flamands et candidat tête de liste, Lieven Tack à l'Agence Belga. "Canan Kir est une jeune femme motivée, d'origine turque, qui sait et voit bien ce qui peut aller mieux à Saint-Josse dirigée depuis des décennies par le PS. Elle est francophone mais est prête à apprendre le néerlandais. Elle a d'ailleurs commencé", a-t-il ajouté.

La commune de Saint-Josse est dirigée par Jean Demannez (PS). Lors des dernières élections, Emir Kir y avait toutefois recueilli plus de voix que le bourgmestre. Il pourrait lui succéder.

(belga)

 
COMMENTAIRE DE DIVERCITY

VOTE COMMUNAUTARISTE

Un lecteur commente avec malice et lucidité:

"Et voilà l'exemple parfait de ce que sera le vote communautariste et ethnique futur à Bruxelles ! Les voix qu'elle remportera ne seront non pas un vote politique, ni un vote de flamands contre francophones mais un vote des Turcs pour une Turque . Beau pied-de-nez de De Wever qui montre que l'immigration déterminera bientôt les votes à Bruxelles et que le FDF et la querelle francophone néerlandophone seront réduits à une anecdote par rapport au vote des immigrés musulmans contre celui des Belges de souche démocrates pour s'emparer du pouvoir à Bruxelles."

Il n'y a pas plus nationalistes que les Turcs. Cela se vérifie lors des Coupes du Monde par des marées de drapeaux rouges frappés d'un croissant blanc dans les rues de la capitale belge, européenne et flamande.

Après les Michel, De Croo, Tobback père et fils, les frère Van Rompuy et Happart, les Payfa, mère et fille, voici les Kir, cousins à la mode de Turquie. De nombreux Turcs de Saint Josse très "néerlandophiles" inscrivant leurs enfants dans des écoles flamandes lui donneront leur vote. Il se murmure dans les cafés turcs de Saint-Josse que les directives de l'ambassade sont claires: voter turc, quelle que soit la liste sur laquelle se présentent les candidats.

On imagine une coalition dans laquelle figureraient les cousins: une alliance contre nature Ps-N-VA.

Le voilà le pied de Nez de Bart. "Canan Kir est une jeune femme motivée, d'origine turque, qui sait et voit bien ce qui peut aller mieux à Saint-Josse dirigée depuis des décennies par le PS. Elle est francophone mais est prête à apprendre le néerlandais. Elle a d'ailleurs commencé", a précisé Lieven Tack, tête de liste N-VA. Tack? Un nom prédestiné!

Âgée de 30 ans, Canan Kir expliqué à la Capitale qu’elle avait choisi le parti nationaliste flamand pour qu’il y ait des changements dans sa commune de Saint-Josse. “ Le parti socialiste ne fait pas grand-chose, notamment pour la sécurité de ses habitants. En revanche, la N-VA a de bonnes idées ”.

“ J’ai eu des pressions, les socialistes ont essayé de me décourager d’aller chez la N-VA ”, nous avait-elle confié.

“ C’est exact ”, indiquait il y a peu Lieven Tack, tête de liste N-VA à Saint-Josse. “ Elle m’a raconté avoir eu des pressions et c’est pour cela qu’elle a hésité très longtemps. Mais c’est une bonne recrue si jamais elle confirme sa présence sur notre liste. ”

Demain Saint-Josse sera sans doute dirigée par le clan Kir, Molenbeek sans doute par un autre clan et d'autres communes suivront. Et on franchira des frontières ethniques, nationalistes en passant d'une commune à l'autre. C'est, selon nous, l'exact contraire de l'interculturel et cela conduit tout droit au choc des ethnies.

MG




Aucun commentaire: