mercredi 15 août 2012

Bain de foule pour Elio Di Rupo au BSF et au tapis floral




Belga

Le tour du public a été fort chaleureux, tout comme l'accueil des citoyens à la Grand-place.
Accompagné par le bourgmestre de la ville de Bruxelles Freddy Thielemans (PS) et l'échevin bruxellois en charge du tourisme Philippe Close (PS), le Premier ministre Elio Di Rupo s'est mêlé à la foule, mardi, de 19 à 21 heures, pour saluer le travail des bénévoles du Brussels Summer Festival et du tapis de fleurs disposé sur la Grand-place. Les trois hommes politiques se sont tout d'abord rendus
au Mont des Arts et à la place des musées.
 Ils ont pu rencontrer le rappeur Disiz la Peste en coulisse avant sa montée sur scène. Le tour
du public a été fort chaleureux, tout comme l'accueil des citoyens à la Grand-place.
Alors que le Premier ministre rejoignait les bénévoles du tapis defleurs pour les féliciter personnellement, Freddy Thielemans l'a rejoint pour discourir sur l'importance de leur travail.
"Sans les bénévoles, le tapis n'existerait pas. Ce sont eux qui en portent la gloire", a dit le bourgmestre. Pour le Premier ministre, il est important de "saluer le travail des bénévoles dans l'ensemble du pays.
Ils ne sont pas assez mis à l'honneur. (...) Moins souvent salués que les artistes, les bénévoles sont des maillons de la chaîne sociale et chaque maillon compte", selon Elio Di Rupo.
Sous les applaudissements des bénévoles, Elio Di Rupo a quitté leur
cercle pour rejoindre le groupe Mixtuur avant leur concert d'inauguration. Il a ensuite salué la foule depuis le balcon de l'hôtel de ville.

COMMENTAIRE DE DIVERCITY
« QUAND SERAI-JE ENFIN POUR NE PLUS DEVOIR PARAITRE »(GIDE)

« AAAAh ! Paraître.... toujours paraître !! Se montrer le plus
possible en vue des élections......Le lot de tout " politicien" ! »

« Il a salué la foule du balcon de l'Hôtel de ville??
JAMAIS aucun premier n'a fait cela, seulement les rois et princes. Il joue à la star. »

« En tout cas les politiciens ne sont pas des bénévoles ! Ils s'arrogent de grassouillets émoluments et pensions , des indemnités douteuses et cumulent les mandats !"

« L'empereur trouve que les bénévoles, c'est bien : ils ne coûtent pas un euro à l'Etat ! »
« L'empereur joue à l'empereur. Même style que nabollande »
(Commentaires d’internautes.)

Aucun commentaire: