mercredi 29 août 2012

Ces parents de victimes qui restent discrets



Rachel Vanderhoven, la mère d’Eefje, n’a jamais fait appel de la décision de libération (DH)

De nombreux proches des victimes se sont exprimés dans les médias dès l’apparition du spectre de la libération de Michelle Martin, à l’instar de Jean-Denis Lejeune et Paul Marchal – ce dernier
repense d’ailleurs à un retour en politique. Il n’a cependant pas introduit de pourvoi en cassation car il savait qu’il allait être rejeté.
Par contre, d’autres ne se sont presque plus manifestés depuis le procès, tels que Gino Russo – excepté une interview radio où il ressentait la libération de Martin comme une provocation –, ou encore la mère d’Eefje, Rachel Vanderhoven. Cette dernière n’a jamais fait appel contre la libération de l’ex-femme de Dutroux. “Elle a toujours refusé de participer à la détermination de la peine , nous a confié
son avocat Luc Savelkoul. Elle veut à présent rester en dehors de ce débat public, afin, directement ou indirectement, de ne plus jamais être en contact avec les personnes liées à cette affaire.”
La réflexion de la maman d’Eefje va plus loin : “Il existe des lois pour défendre les droits des citoyens contre les comportements de la société. Hélas, certains individus en profitent alors qu’ils ne
devraient, stricto sensu, pas y avoir droit. Ce n’est néanmoins pas une raison pour remettre en cause tout le système. Si Martin répond aux conditions établies par la loi, il n’y a aucune raison que cette
loi ne s’applique pas ausi à son cas et c’est ce que nous devrions respecter.”

COMMENTAIRE DE DIVERCITY
CHAPEAU!
Curieusement, il faut consulter la DH pour trouver ce témoignage qui honore cette dame et force l'admiration.
Les Russo eux aussi ont choisi le silence quand autrefois, les feux des projecteurs les avaient cruellement brûlés.
On imagine leur douleur et on respecte leur détresse.

Aucun commentaire: