vendredi 21 septembre 2012

Après la poitrine de Kate, ses fesses !




La robe de la princesse a été victime d’une bourrasque de vent
BRISBANE Le sort, ou plutôt les éléments, s’acharne sur Kate Middleton. Quelques jours après la diffusion dans le magazine Closer d’une partie de son anatomie, voilà que le vent s’en mêle. Et laisse découvrir une partie de son princier fessier !
À l’aéroport de Brisbane, en Australie, où le couple embarquait pour rejoindre l’Angleterre, l’épouse du prince William s’est brièvement glissée dans la peau de Marilyn Monroe. Sa robe légère et le vent auront ravi les spectateurs présents en offrant une vue rapide sur le popotin de la jeune femme. Un incident qui prêterait à sourire s’il n’arrivait pas si tôt après le scandale des photos publiées par Closer .
Hier, la rédaction du magazine a été perquisitionnée par la police judiciaire de Paris. Une enquête préliminaire a été ouverte suite à la plainte déposée lundi par le couple. Pour rappel, le tribunal de Nanterre avait exigé mardi que les fameuses photos soient remises le plus rapidement possible à la famille royale. Ce que le magazine, sous la menace d’une astreinte de 10.000 euros par jour de retard, a fait hier. Le juge a également interdit au magazine de revendre ces clichés. Une interdiction qui n’a pas empêché un magazine people suédois, Se och Hör , de publier hier des photos de la duchesse de Cambridge seins nus, tandis que son équivalent danois Se og Hoer annonçait qu’il les publierait jeudi. De nouveaux procès en vue ?

CHARLIE HEBDO : “ON RECOMMENCERA CERTAINEMENT”



Journaliste à Charlie Hebdo , Zined El Rhazoui défend son titre, à tout prix
Journaliste à Charlie Hebdo depuis plus d’un an et spécialiste des affaires méditerranéennes, Zined El Rhazoui livre sa vision de l’affaire.
AU REGARD DES TRES VIOLENTES REACTIONS NEES DE LA DIFFUSION DU FILM AMATEUR ANTI-ISLAMIQUE, LA QUESTION DE L’OPPORTUNITE D’UNE TELLE SORTIE SE POSE NATURELLEMENT. LE DEBAT FUT-IL LONG DANS VOTRE REDACTION A CE SUJET ?
“En tant que journal français qui milite pour la liberté d’expression et critique les extrémismes de tous bords, nous ne sommes pas tenus par les agendas des islamistes radicaux ou de toutes autres règles religieuses. Nous sommes un journal français défendant la laïcité. Lorsque l’on voit la vague de violence, de par le monde, suscitée par de simples dessins – qui sont totalement inoffensifs, rappelons-le –, on se dit qu’il y a un problème avec cette question. Quand on décide de publier des dessins qui caricaturent le prophète, on sait que l’on va susciter la colère des extrémistes musulmans.”
LA CARICATURE EST-ELLE LE BON MEDIA POUR ABORDER UN TEL SUJET ?
“Charlie Hebdo est un journal satirique qui pratique l’humour, la caricature. Et la caricature est irrévérencieuse par définition. Je pense que n’importe quelle caricature peut choquer. Aujourd’hui, les extrémistes et radicaux musulmans menacent la liberté dans le monde, ils menacent physiquement des personnalités. Je rappelle par ailleurs qu’il n’existe aucun texte coranique interdisant les dessins du prophète. Notre ligne éditoriale est de lutter contre ces extrémismes-là, quelle que soit leur religion, d’ailleurs. Nous n’épargnons personne, nous nous moquons de tous, du pape, des politiques, etc. Il n’y a que les extrémistes musulmans qui réagissent de la sorte.”
AVANT-HIER, LE PREMIER MINISTRE FRANÇAIS APPELAIT A LA RESPONSABILITE EN MATIERE DE LIBERTE D’EXPRESSION…
“Ce qu’a dit Jean-Marc Ayrault me choque. Je suis d’origine marocaine. Je sais comment ça se passe de l’autre côté de la Méditerranée. Ce concept de responsabilité y est largement utilisé par les dictateurs pour brider la liberté d’expression. Nous n’avons pas à nous sentir responsables vis-à-vis de radicaux qui ne respectent pas la loi. Sinon, rappelons à M. Ayrault qu’en 2008, son actuel président, M. Hollande, était venu nous défendre jusqu’au tribunal. Il était en campagne…”
ALLEZ-VOUS RECOMMENCER ?
“Nous recommencerons certainement. La situation actuelle nous conforte dans notre position. Nous avons la conviction de mettre le doigt sur quelque chose qui ne doit pas s’aggraver. Nous serions lâches si nous laissions s’installer une omerta sur l’humour vis-à-vis des extrémismes religieux.”
DEUX CARICATURISTES DE CHARLIE HEBDO SONT TOUJOURS PROTEGES PAR LA POLICE. VOUS AVEZ SUBI UN ATTENTAT L’AN DERNIER… COMMENT REAGIRIEZ-VOUS SI UN NOUVEL ATTENTAT ETAIT COMMIS ?
“Nous avons anticipé cette fois-ci. Nous avons prévenu la police lundi soir de la publication. On espère évidemment que les choses n’iront pas plus loin. Mais nous n’avons pas à rentrer dans une logique de responsabilité d’État. Nous n’avons pas à nous sentir responsables d’attentats commis par des fous ou des fanatiques idéologiques.”

Interview > M. L.(DH)

COMMENTAIRE DE DIVERCITY
« COUVREZ CE SEIN QUE JE NE SAURAIS VOIR. »
La célèbre réplique  renvoie au titre de la pièce: "Le Tartuffe ou l’Imposteur".
Il s'agit bien entendu ici d'une vaste imposture instrumentalisée et orchestrée de mains de maître par les salafistes avec notamment l'appui de Sharia 4 Europe. On l'a dit, on le répètera on attend une réaction forte de la part des musulmans dit modérés. Elle se fait attendre. En l'absence de celle-ci on serait amené à penser que ce courant "dit modéré" est peut-être un mythe comme Nessie, le monstre du Loch Ness que certains croient avoir aperçu mais dont l'existence n'est pas avérée. Il serait consternant de devoir constater que l'islam  lumineux qui engendra autrefois  une civilisation tolérante et raffinée-François Hollande l'a rappelé- n'est plus que cette caricature grimaçante qui fait la une des journaux ici et dans le lointain orient.  Dieu nous en préserve!



Aucun commentaire: