vendredi 28 septembre 2012

Charles Michel: "Pas de candidate voilée sur la liste du MR"

Le MR a clairement refusé son sigle aux Bleus de Saint-Josse-ten-Noode. 
Le MR a très clairement refusé aux Bleus de Saint-Josse-ten-Noode d'utiliser le sigle du parti, a tenu à rappeler jeudi le président des Réformateurs, Charles Michel, après la polémique qu'a suscitée une des candidates de cette liste. Sur cette liste de cartel, figure Canan Kir, cousine du secrétaire d'Etat et candidat PS dans la commune, Emir Kir. La jeune femme porte le voile islamique et se présente de la sorte devant les électeurs.
Informé de la situation à la fin du mois d'août, le parti a immédiatement signifié à la liste qu'elle ne pourrait afficher les initiales MR, seul sigle qu'il peut protéger. "Il est clair qu'il n'y aura pas de candidate voilée sur une liste du MR. Nous avons une démarche d'ouverture sur nos listes parce qu'on veut des listes qui reflètent la population mais nous voulons des candidats qui soient complètement en phase avec le projet du MR", a souligné M. Michel.
Le président des Réformateurs a d'ailleurs insisté sur cette démarche d'ouverture qu'a privilégiée son parti. Environ 400 des 3.700 candidats du MR aux élections du 14 octobre sont d'origine étrangère, a-t-il indiqué. Selon lui, le discours du MR auprès de la population d'origine étrangère passe d'ailleurs de mieux en mieux. "Il y a beaucoup de petits commerçants, des gens soucieux que leurs enfants aillent dans une bonne école, sensibles à l'argumentaire du MR".
PUB EN TURC DU CDH, "REGRETTABLE" POUR DENIS GRIMBERGHS 
Pauline (DH) et Rédaction web 
Alors que le cdH s’était engagé à limiter l’emploi de langues étrangères durant la campagne, certaines communications se font uniquement en turc… 
Dans le journal en turc Yeni Vatan , cinq jeunes candidats de la liste CDH à Schaerbeek sont présentés aux lecteurs. Selon la DH, Il s’agit de Mahinur Özdemir (4e), de Seydi Sag (9e), de Birgül Kapaklikaya (20e), Aynur Karagöz et de Hakan Balkan (43e). Chaque photo des candidats est accompagnée d’un texte de présentation en turc. Même s’il n’en porte pas la mention, il s’agit clairement d’un publi-reportage et non d’un article rédigé par un journaliste. 
Autre exemple dans le journal en turc YeniHaber de septembre 2012 où une publicité du candidat Hakan Balkan apparaît dans la dernière page. S’il y a bien une phrase en français, celle-ci ne traduit pas les deux autres phrases en turc. 
Pourtant, le cdH avait récemment annoncé vouloir limiter drastiquement l’emploi des langues étrangères. Tous les candidats Humanistes à Schaerbeek ont d’ailleurs souscrit à une charte contenant plusieurs engagements quant à l’organisation de la campagne électorale. 
L’un des paragraphes concerne l’emploi des langues : “Je m’engage à utiliser dans toutes les communications écrites une des deux langues officielles de la Région bruxelloise. Le recours à l’emploi d’une autre langue n’est admis à titre complémentaire que pour traduire en tout ou en partie la communication faite en français ou en néerlandais” . 
Denis Grimberghs, qui emmènera les Humanistes à Schaerbeek, avait également déclaré dans La Capitale : “Nous n’accepterons pas plus d’une petite phrase par exemple en turc et elle devra être une traduction littérale du texte en français qui se trouvera sur le tract” . 
"Il ne s'agit aucunement d'un tract ou d'un publi-reportage", a tenu à préciser Denis Grimberghs à Lalibre.be. "C'est une publicité publiée dans un magazine 100% turc uniquement destiné aux abonnés. Ce qui est regrettable, c'est qu'aucune mention ne soit faite dans une des langues nationales. J'ai donc rappelé les règles en la matière à mes colistiers". 
Un engagement apparemment très difficile à tenir pour certains candidats dans la cité des Ânes.(LB)

COMMENTAIRE DE DIVERCITY
SAVOIR RAISON GARDER
Grimberghs et Charles Michel ont du cran.

Le président MR et le challenger CDH schaerbeekois  sont conséquents sur ce point : séparation de l'Etat et des religions, le voile islamique n'a pas sa place dans des listes électorales, pas plus qu'une croix, une kippa ou n'importe quel autre attribut purement religieux.
La fermeté sera-t-elle payante?
Le CDH semble perdre du terrain à Schaerbeek.
En revanche le débat des têtes de liste organisé par "Agissons Ensemble" a révélé de réelles affinités et une surprenante complémentarité de discours entre le MR Georges Verzin et le FDF Bernard Clerfayt tous les deux très complices et très en forme pour croiser le fer avec des seconds couteaux des autre partis. Notons que Denis Grimberghs, tête de liste CDH était à peu près sur la même longueur d'onde qu'eux tandis qu'écolo tenait un discours d'opposition.
La bataille de Schaerbeek sera très intéressante.
A suivre donc.
MG



Aucun commentaire: