jeudi 27 septembre 2012

Foire musulmane... d'empoigne




© Aurore Skelton (St.)
La première foire musulmane de Belgique sera boycottée par les leaders de l'Exécutif musulman de Belgique
BRUXELLES La première foire musulmane de Bruxelles, organisée du 28 septembre au 1er octobre prochains à Tour et Taxis par la sphère des Frères musulmans, attend de 20.000 à 30.000 fidèles mais sera boycottée par les leaders de l'Exécutif musulman de Belgique, annonce samedi Le Soir. Il s'agit d'une transposition à Bruxelles d'un rassemblement similaire organisé depuis 29 ans en France, au Bourget.
© La Dernière Heure 2012

FOIRE MUSULMANE : MILQUET VEILLERA VIVEMENT AU GRAIN
Christian Laporte
Denis Ducarme a interpellé Joëlle Milquet par lettre recommandée.
Il fallait s’y attendre. La simple annonce de la tenue le week-end prochain à Tour et Taxis d’une foire provoque des crispations politiques sur fond de campagne électorale. Certainement en raison de la présence annoncée de Tariq Ramadan, penseur musulman souvent contesté, mais aussi d’autres Frères musulmans et de salafistes qui sèment le trouble en ces temps de contestation autour de "L’innocence des musulmans".
Faute de pouvoir l’interpeller à la Chambre d’ici là, Denis Ducarme (MR) a écrit une lettre recommandée à la ministre de l’Intérieur Joëlle Milquet dans laquelle il plaide pour une "vigilance accentuée" et un "encadrement accrû" dans le contexte des violences consécutives à la mise en ligne d’un film anti-islam et à la publication de caricatures jugées blasphématoires par d’aucuns. Le député MR du Hainaut se dit perplexe à propos d’une organisation mise sur pied par les Frères musulmans et qui est d’ores et déjà boycottée par les responsables de l’Exécutif musulman de Belgique. Comme membre de la commission de l’Intérieur, Denis Ducarme s’interroge aussi sérieusement sur certains invités des forums de discussion. On y trouve notamment le cheikh Issam Al Bachir et le théologien tunisien Ahmed Jaballah qui, selon lui, "n’hésitent pas à promouvoir les attentats-suicides". C’est pourquoi il demande que l’Office des étrangers mène une enquête approfondie à leur sujet avant de leur octroyer des visas. Car "on ne peut pas dire que ces deux personnes, qui se voient habituellement refuser des visas dans d’autres pays Schengen, défendent une approche pacifiée des relations intercultuelles. Ce ne sont pas des musulmans, ce sont des islamistes" a encore tonné Ducarme, qui a aussi constaté que durant la foire musulmane, l’on programme des débats sur le port du voile, de la burqa, etc. Il prévoit ici un certain nombre de transgressions de la loi belge sur l’interdiction du port de la burqa. Là encore, il faut donc que "la législation soit pleinement respectée". Mieux, il voudrait s’assurer que "les services de police puissent interpeller les hypothétiques contrevenants".
Puis, non seulement co-auteur de la loi précitée, Denis Ducarme a également signé avec d’autres une proposition de loi relative au contrôle des littératures religieuses accessibles sur le territoire belge. A ce propos, il dépose une proposition de résolution invitant le gouvernement à s’assurer de la conformité des écrits diffusés à la loi (anti-discrimination, contre le racisme). Et ça s’applique aussi à la cyber-littérature. Tout en disant ne pas s’exprimer sur les valeurs véhiculées par la foire musulmane, à propos desquelles il aurait par ailleurs beaucoup à redire, Denis Ducarme est d’avis qu’il "faut tout mettre en œuvre pour que cela ne dérape pas".
La réponse de la ministre de l’Intérieur n’a pas tardé ! Joëlle Milquet a fait savoir lundi soir qu’elle n’a pas attendu la lettre de Denis Ducarme "pour être très bien informée" du programme de Tour et Taxis. Mieux, la ministre n’a pas attendu non plus la missive du député "pour aborder avec les autorités compétentes, dont les autorités locales, les mesures nécessaires à prendre, comme pour tout événement similaire". En clair, elle fera tout pour "veiller à ce que la loi belge soit entièrement respectée, à tout moment". A la moindre infraction, les autorités judiciaires interviendront

COMMENTAIRE DE DIVERCITY
FOIRE DE L'ISLAM OU FOIRE DE L'ISLAMISME?
Le député Ducarme est à son affaire, acharné comme le pitbull il ne lâchera plus sa proie. Electoralisme? sans doute!
Ceci dit,avec la meilleure volonté du monde, on a de plus en plus de mal à faire la différence entre islam et islamisme.
A bien lire ces deux articles, on se doit de conclure que les organisateurs de cette foire n'en font aucune et le fringant Tariq Ramadan apparemment non plus. On est presque rassuré que l'exécutif musulman ait décliné l'invitation à participer à ces réjouissances foraines.
Mais on est très surpris de constater que ce genre de manifestation n'ait pas suscité plus de vigilance  auprès des autorités politiques tant bruxelloises que fédérales. Heureusement, Joëlle Milquet "veillera vivement au grain" ce qui nous rassure pleinement, eu égard à la légendaire rigueur de la passionaria des Humanistes.
Charlie Hebdo perd son temps et le nôtre avec ses dessins d'un goût douteux; les islamistes font beaucoup mieux en nous offrant au quotidien une caricature d'islam grimaçant, conquérant et dominateur. Rien à voir avec les lustres de Grenade ou de Cordoue de jadis, le rayonnement apaisant du Bel Agir et la pensée sublime d' Ibn Arabi. Mais où sont passées les splendeurs de l'islam d'antan?
On n'en peut plus des tribulations salafistes, des turpitudes des évangélistes jusqu'auboutistes, des catholiques intégristes et des populistes de tout poil qui s'entendent à ruiner les fondements démocratiques de notre société.
Jacques  Attali écrit sur son blog:
"Un nombre croissant de jeunes Français, diplômés ou non, s’éloignent  du pays mais sans en partir. Ils choisissent l’exil intérieur, vivant en France sans en accepter les règles ni la culture. Ils s’enferment dans des mouvements religieux, dans des sectes, dans des groupuscules, dans des langues autres que le français. Ils vivent en France comme dans un pays qui leur serait" étranger, auquel rien ne les rattacherait, où ils ne se verraient aucun avenir ; sans racine ailleurs, ils s’inventent alors un pays imaginaire, lieu de leur exil, dont ils se voient comme une avant-garde."
Islamophobie, Jacques Attali? Nullement! On se souviendra qu'il est l'auteur de la "confrérie des éveillés" qu'il situe en Andalousie à l'époque d'Averroès et de Maimonide.
Tous deux  rêvent d'une " société dirigée par des laïcs , où chacun aurait les moyens  de réaliser ses aspirations et de déployer ses talents, où les riches financeraient les projets des pauvres. Avec une reconnaissance explicite du droit de toutes les religions à exister à côté de l'islam." "L'islam régnait en maître et protecteur(...) sans exiger  la conversion des infidèles, sans faire régner la terreur dans les églises et les synagogues, sans contraindre ceux qui pourraient vouloir partir à abandonner leurs biens. Un islam dont la finalité ne serait plus de dominer la planète mais de l'éclairer" (p.161)
Est-ce cela le thème de cette foire?  Pas sûr du tout!
Et Attali de citer Omar Khayyâm:
"Sur la terre bariolée chemine un homme qui n'est ni musulman  ni fidèle, ni riche ni pauvre. il ne révère ni Dieu ni loi. Il ne croit pas en la vérité. Il n'affirme jamais rien. Sur la terre bariolée , quel est cet homme triste?"
et d'ajouter: "Referme ton livre,. Pense librement et regarde librement le ciel et la terre.", "j'ai décidé d'en faire ma devise." (p. 85)
Bienvenus dans la Confrérie des Eveillés.
MG




STAATSVEILIGHEID EN POLITIE VOLGEN EERSTE MOSLIMBEURS IN BELGIË OP
 BRUSSEL - Volgend weekend vindt in Tour & Taxis de eerste ‘Foire musulmane’ plaats. Die kan alvast rekenen op de aandacht van de Veiligheid van de Staat.
De islamitische creativiteit in al haar aspecten tonen, de originaliteit en innovatie van islamitische producten naar waarde schatten en de bezoekers verbazen met talrijke conferenties en lezingen.’
Zo luidt volgens de site van de ‘Foire des musulmans’ het mission statement van de eerste moslimbeurs in Brussel.
Circa twintigduizend bezoekers worden er verwacht.
 ‘Een beurs waarop de who’s who van de moslimgemeenschap zich toont’, noemt de Leuvense sociologe Nadia Fadil het evenement. ‘Ook niet-moslims zijn natuurlijk welkom.’
SALAFISTEN
In de marge van de expostities vinden voordrachten plaats. Fadil houdt er zaterdag een uiteenzetting over de zichtbaarheid van de moslimgemeenschap in ons land.




Aucun commentaire: