dimanche 16 septembre 2012

Ixelles: Diallo opposé au "racolage électoral dans les mosquées"




Échevin PS et musulman, Béa Diallo est écœuré par l’opportunisme politique de tous les partis au sein des lieux de culte musulman.
QUEL EST VOTRE SENTIMENT SUR LES CANDIDATS QUI, SELON VOUS, RACOLENT DANS LES MOSQUEES ?
“Je suis écœuré. On dit que la Belgique est un pays laïque. Je suis musulman pratiquant, marié à une femme qui est laïque. Aujourd’hui, les hommes politiques font une récupération de l’islam lorsque ça les arrange. Quand les élections arrivent, on se sert des musulmans dans les mosquées avec la complicité de certains imams qui disent : voici un parti politique pour les musulmans. Je trouve ça scandaleux ! Il faut représenter l’ensemble de la société. Je ne suis pas l’élu des Africains parce que je suis d’origine guinéenne, je ne suis pas l’élu des musulmans parce que je suis musulman, je ne suis pas l’élu des boxeurs parce que je suis un ancien boxeur et pas l’élu des chauves parce que je commence à perdre les cheveux.”

LA RECUPERATION NE SE FAIT PAS UNIQUEMENT DANS LES MOSQUEES MAIS AUSSI DANS D’AUTRES LIEUX DE CULTE…
“Il y a les églises aussi. C’est très visible dans les églises protestantes fréquentées par des fidèles d’origine congolaise. Il y a aussi une récupération énorme là-bas qui est peut-être plus grande encore que celle qui se pratique dans les mosquées.”
QUELS PARTIS SONT COUTUMIERS DU FAIT ?
“Je pense par exemple à un certain parti chrétien qui ne l’est plus et qui est devenu humaniste.”
MAIS LE PS N’A PAS VRAIMENT DE LEÇONS A DONNER A CE NIVEAU…
“En effet, ça se pratique y compris chez nous. Je trouve ça scandaleux. Mais au niveau local, le PS d’Ixelles ne touche pas à ces méthodes-là.”
QUE FAUDRAIT-IL FAIRE, SELON VOUS, POUR ASSAINIR LA SITUATION ?
“Il faut de la moralité et de l’éthique au sein des partis. Il serait bon que les états-majors adoptent un code de conduite.”
QUELLE EST VOTRE POSITION SUR LE PORT DU VOILE DE CERTAINES CANDIDATES ?
“Personnellement, ça ne me dérange pas. Je suis pour. Ce qui me dérange, c’est la position dans les partis qui n’est pas cohérente. Il y a en double discours. Dire on est contre le foulard mais après aller racoler en période électorale dans les mosquées, ça ne va pas…”
ET DANS LES ECOLES ?
“Que les écoles décident au cas par cas si elles interdisent ou non le voile n’est pas une bonne situation. Car les écoles qui acceptent le voile deviennent des ghettos. Il faudrait une position claire pour tout le monde. Il faut lancer un débat sur le sujet.”
Interview > Nathan Gonze

COMMENTAIRE DE DIVERCITY
CLIENTELISME ETHNIQUE 2
"Les commentaires sont fermés" annonce la Libre, laconiquement.
On peut le comprendre car ces vérités ne sont pas bonnes à dire et encore moins à entendre.
Cet échevin boxeur a la candeur des anges fussent-ils déchus et la couleur politique de Di Rupo.
Nous avons évoqué déjà avec colère et indignation le clientélisme ethnique tel que le pratiquent à des degrés divers l'ensemble des partis bruxellois dans le dessein de conquérir le pouvoir le 14 octobre prochain.
Non, la fin ne saurait justifier pareil moyen car de tels moyens la dénaturent en la caricaturent.
Prenons pour illustrer ceci le témoignage de cette candidate d'origine polonaise qui crêpa le chignon d'une rivale de même origine
 "Je fais du porte-à-porte depuis le mois de juillet pour pousser la communauté polonaise à s’inscrire sur les listes électorales. J’ai ainsi ramené 300 personnes. Lorsque j’ai vu cette candidate qui ne fait pas campagne, ça m’a énervé et je lui ai téléphoné." Pour lui dire quoi?: "Chienne du bourgmestre, retire-toi tout de suite de cette liste. Tu vas me piquer des voix."
Sans cet incident, somme toute grotesque, elle n'eût pas été exclue.
En excluant du MR la cousine Kir qui se présente sur ses affiches et sa vidéo Reynders lance un signal fort.
Il est vrai qu'il s'adresse surtout à son électorat ucclois et huppé.

"CHIENNE DU BOURGMESTRE": BEATA KOCON EXCLUE DE LA LISTE CDH
J. Lgg. et N. G.
"Chienne du bourgmestre, retire-toi tout de suite de cette liste. Tu vas me piquer des voix."
Beata Kocon, candidate à Ixelles, a été exclue de la liste cdH, annonce la RTBF. Cette politicienne d'origine polonaise faisait l'objet d'une plainte pour menaces et harcèlement après qu'elle ait insulté une autre candidate, elle aussi ayant des origines polonaises.
Cette dernière se nomme Jolanta Bogdanska et est placée en 25e position sur la Liste du Bourgmestre. Elle prétend avoir fait l'objet d’insultes de la part de Beata Kocon. "Chienne du bourgmestre, retire-toi tout de suite de cette liste. Tu vas me piquer des voix", aurait menacé la candidate cdH.
Lundi, ce sont des mails anonymes qui sont arrivés sur l’ordinateur de cette juriste. Ils prévenaient Jolanta qu’elle allait se faire "casser la gueule" si elle ne se retirait pas de la liste. S’en sont suivis également quelques SMS injurieux provenant du numéro de la candidate cdH.
Interrogée par La Dernière Heure, Beata Kocon a admis le coup de téléphone mais pas les SMS et les e-mails. "Je fais du porte-à-porte depuis le mois de juillet pour pousser la communauté polonaise à s’inscrire sur les listes électorales. J’ai ainsi ramené 300 personnes. Lorsque j’ai vu cette candidate qui ne fait pas campagne, ça m’a énervé et je lui ai téléphoné. Je n’aurais pas dû, je me suis excusée depuis et je suis encore prête à le faire", avait-t-elle expliqué.

REYNDERS: "PAS QUESTION D'ACCEPTER CANAN KIR AU MR"
Belga



Le MR interdisant aux candidats tout signe convictionnel, c'est sous l'appellation "Les Bleus de Saint Josse" que se présente la liste sur laquelle elle figure.
Canan Kir, la cousine du secrétaire d'Etat bruxellois Emir Kir (PS) annoncée sur une liste MR à Saint-Josse, ne peut se revendiquer du MR, a affirmé dimanche l'ancien président du parti Didier Reynders.
"Pour moi elle ne fait pas partie de ma formation politique. C'est d'ailleurs comme ça qu'elle se présente à Saint Josse", a souligné le vice-Premier ministre MR sur le plateau de L'Invité (RTL-TVi).
Canan Kir a souhaité mener campagne coiffée de son foulard islamique, qu'elle a promis de retirer lors des conseils communaux si elle élue. Le MR interdisant aux candidats tout signe convictionnel, c'est sous l'appellation "Les Bleus de Saint Josse" que se présente la liste sur laquelle elle figure.
"Il n'est pas question qu'elle puisse entrer au MR si elle doit adopter ce comportement", a martelé Didier Reynders.

COMMENTAIRE DE DIVERCITY
UN SIGNAL FORT


RICHARD MILLET DEMISSIONNE DU COMITE DE LECTURE DE GALLIMARD

L’auteur du pamphlet sur le tueur norvégien Breivik a remis sa démission au comité de lecture de la maison d’édition.



@Le Soir
Richard Millet « n’est pas licencié » et continuera de s’occuper au sein de la maison des auteurs dont il a la charge, mais il devra « prendre du champ » et ne siégera plus au comité de lecture, précise-t-on chez Gallimard.
Le PDG de Gallimard, Antoine Gallimard, qui s’était déjà dit fin août « choqué » par ce texte intitulé « Éloge littéraire d’Anders Breivik », a envoyé lundi à Richard Millet un courrier dans lequel il lui explique qu’ » appartenir à la maison implique une forme de solidarité, et qu’en tant que membre du comité de lecture, il représente la maison ».
« Je ne saurais approuver aucune de vos thèses politiques. Cette position ne m’est pas personnelle, c’est celle de la maison depuis toujours », écrit M. Gallimard dans ce courrier.
« Autant je ne suis pas prêt à me laisser dicter ma conduite par des pressions médiatiques ou par des réactions individuelles, légitimes ou non, autant je suis en droit de demander de vous le respect d’une idéologie confraternelle », ajoute-t-il.
Antoine Gallimard laissait dans cette lettre à Richard Millet le soin de trouver une formule qui respecte sa « liberté d’écrivain » et ses propres « responsabilités de chef d’entreprise ».
Plusieurs auteurs Gallimard sont montés au créneau depuis la sortie de cet « Éloge de Breivik », dont Annie Ernaux, qui a été l’une des premières à remettre en cause la présence de Richard Millet dans le comité de lecture.
Millet écrit entre autre dans ce pamphlet : « Breivik est sans doute ce que méritait la Norvège », c’est « un enfant de la ruine familiale autant que de la fracture idéologico-raciale que l’immigration extra-européenne a introduite en Europe depuis une vingtaine d’années ».
Auteur d’une cinquantaine de livres, Richard Millet, 59 ans, a notamment été l’éditeur de Jonathan Littell, prix Goncourt 2006 et d’Alexis Jenni, Goncourt 2011.
(avec AFP)
COMMENTAIRE DE DIVERCITY
"la fracture idéologico-raciale que l’immigration extra-européenne a introduite en Europe depuis une vingtaine d’années ».  La formule est redoutable et nous n'avons de cesse de l'exorciser ici, sur ce blog, avec le sentiment de hurler dans le désert.

Aucun commentaire: