samedi 1 décembre 2012

Kir: "Je n'incarnerai pas un bourgmestre ethnique"


Jonas Legge (La Libre)

La semaine prochaine, Emir Kir prendra ses nouvelles fonctions de bourgmestre de Saint-Josse-ten-Noode. En tant qu'Invité du samedi de LaLibre.be, il revient notamment sur les critiques essuyées suite à l'attribution de ses propres compétences. Il évoque aussi la succession de Charles Picqué à la tête de la Région bruxelloise. Et n'exclut pas d'être candidat à la présidence de la Fédération bruxelloise du PS.
DANS VOTRE FUTUR ROLE DE BOURGMESTRE, VOUS ALLEZ EXERCER DE NOMBREUSES COMPETENCES STRATEGIQUES : LA SECURITE, LE PERSONNEL, L'ETAT CIVIL ET LA POPULATION, L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE, L'URBANISME, L’ENVIRONNEMENT, LA MOBILITE, LES FINANCES, LE BUDGET, LA RENOVATION URBAINE, LES PROPRIETES COMMUNALES, LES PROJETS SUBSIDIES ET LES GRANDS EVENEMENTS. TANT DE MATIERES, N'EST-CE PAS TROP POUR UN SEUL HOMME ?
Non. D'ailleurs les échevins ont aussi des compétences extrêmement importantes, comme la Rénovation du logement et du parc locatif, l'Enseignement, la Formation, la Jeunesse, l'Emploi, les Affaires sociales, etc. Pour ma part, j'ai effectivement pris un certain nombre de compétences mais les décisions se prennent collégialement. Et je n'ai jamais exclu qu'en cours de législature je pourrais éventuellement céder certaines compétences en fonction de la disponibilité de chacun.
DU COTE D'ECOLO-GROEN, DANS L'OPPOSITION, CERTAINS AFFIRMENT QUE VOUS DONNEZ L'"IMPRESSION DU ROI AVEC SES MINI-ECHEVINS AUTOUR DE LUI" ET ILS SE DEMANDENT SI VOUS AVEZ "CONFIANCE EN VOTRE COLLEGE" ?
Ils sont peu élégants. La défaite doit être amère puisqu'ils se voyaient déjà dans le Collège et avaient peut-être déjà commencé les répartitions de compétences. Laissons d'abord le travail se mettre en place. Le temps de l'évaluation viendra par après.
OUTRE VOTRE FONCTION DE BOURGMESTRE, VOUS SEREZ TOUJOURS DEPUTE. N'EST-CE PAS UN EXERCICE PERILLEUX D'EXERCER TANT DE COMPETENCES ET D'ETRE, EN MEME TEMPS, PRESENT AU PARLEMENT ?
Que du contraire. C'est important d'avoir cette capacité à maitriser les enjeux à la fois communaux et régionaux, mais aussi de nouer les dialogues et les relations. Il vaut mieux cela que d'avoir un bourgmestre isolé. Et je veux continuer à défendre les intérêts de la Région, qui est au centre de toutes les stratégies.
D'APRES JEAN DEMANNEZ, BOURGMESTRE SORTANT AVEC QUI VOUS ETES ENTRE EN CONFLIT, VOTRE ELECTION AU MAÏORAT EST "UN MAUVAIS SIGNAL POUR LES ELUS ISSUS DE L'IMMIGRATION". SELON LUI, VOUS NE PARVENEZ PAS A FAIRE LA PART DES CHOSES ENTRE LES PRIVILEGES ACCORDES AUX PERSONNES DE VOTRE COMMUNAUTE ET LES AUTRES CITOYENS.
Je n'ai pas de commentaire à faire. On connait la chanson et cette chanson est maintenant derrière moi.
RACHID MADRANE, VOTRE SUCCESSEUR A LA REGION BRUXELLOISE, NOUS AVAIT AFFIRME, IL Y A QUELQUES SEMAINES, QU'"UNE GROSSE PARTIE DU MR A UN PROBLEME AVEC L'IMMIGRATION". VOUS REJOIGNEZ SES PROPOS ?
Ils sont coutumiers de ces discours. Les propos tenus par Didier Reynders avant les élections étaient difficiles à entendre. Dire que certains quartiers de Bruxelles c'est l'étranger, qu'il y a un problème d'intégration, c'est insupportable. Ce qu'il faut avant tout, c'est aider chacun à trouver le chemin de l'emploi. Les questions essentielles ne se situent pas au niveau de la race ou de la religion, mais au niveau de l'économique et du social.
D'APRES NOTRE BAROMETRE, LE PS STAGNE A BRUXELLES. CELA VOUS INQUIETE ?
Ça me fait sourire. D'ailleurs, vous êtes élégant en disant qu'on "stagne" parce que certains dans la presse affirment qu'on "se tasse"... C'est extraordinaire que si on perd 0,1%, on se tasse... Je tiens à signaler que le PS reste le premier parti de Bruxelles. (NDLR: Selon notre Baromètre diffusé après cet entretien, le MR devancerait très légèrement le PS avec 23% contre 22.3% pour le PS à Bruxelles)
EN JUIN 2010, VOUS VOUS ETIEZ DECLARE DISPONIBLE POUR MONTER AU FEDERAL SI LE PS AVAIT MANQUE DE BRUXELLOIS DANS L’EXECUTIF A CONSTITUER. VISEZ-VOUS, DANS UN FUTUR PLUS OU MOINS ELOIGNE, DES COMPETENCES AU FEDERAL ?
En aucune manière je n'ai fait des choix en la matière. J'ai toujours dit que j'étais au service du parti et que j'étais prêt à aider. Mais si on me demande ma préférence in fine à titre personnel, elle va à la région.
VOUS ETES NE EN 1968, A CHARLEROI, DE PARENTS IMMIGRES TURCS. AUJOURD'HUI, VOUS ETES LE PREMIER BOURGMESTRE D'ORIGINE TURQUE EN BELGIQUE FRANCOPHONE. C'EST UNE FIERTE ?
Pour moi, ce qui est important c'est de pouvoir exercer des fonctions. Je n'ai pas plus de fierté pour une fonction que pour une autre. C'est la Belgique qui doit être fière et c'est de la Belgique dont nous devons être fiers. Je suis un Belge, fils d'immigré, et je suis heureux de vivre dans ce pays qui permet à sa diversité de pouvoir s'exprimer. Et demain, je n'incarnerai pas un bourgmestre ethnique. Je serai le bourgmestre de tous.

COMMENTAIRE DE DIVERCITY
VOUS AVEZ DIT ETHNIQUE?
La communauté turque de Saint Josse-Schaerbeek, on le sait, est extrêmement soudée. Tellement fusionnelle que si Emir Kir avait été MR, CDH ou Écolo il aurait obtenu, selon nous le même score.
Le fait qu'il affirme ne pas vouloir être un bourgmestre ethnique est en soi une déclaration forte et tout à fait essentielle à laquelle ses alliés et ses adversaires le jaugeront en la lui rappelant si nécessaire. Le doute est permis.
Il se dit en coulisse, que cet homme ambitieux aurait beaucoup d'étoffe, voire qu'il aurait la carrure pour succéder à Charles Picqué.
Le fait qu'il ait chargé lourdement la barque de ses propres attributions est bien sûr un très mauvais signal.
Comme du reste,les déclaration sarcastiques de Reynders sont un mauvais signal.
Pour nous le meilleur choix pour Bruxelles-Capitale demeure Bernard Clerfayt et nous pensons que cela se confirmera au fil des mois.
MG


EMIR KIR: UN HOMME BRILLANT MAIS... QUI FAIT PEUR A SES COLLEGUES
Pour les deux chefs de file de l'opposition, Zoe Genot pour Ecolo et Geoffroy Clerkx pour les Bleus de Saint Josse, la méfiance est de mise. Aux yeux d'Ecolo, Emir Kir part avec un curriculum vitae vierge au niveau communal. "Je pense en même temps que c'est un Monsieur très travailleur, très présent sur le terrain, qui connaît bien ses dossiers. Et donc, j’attends de lui qu’il travaille réellement sur le terrain à Saint-Josse", explique Zoe Genot au micro de Sébastien De Bock. Si les attentes sont grandes, les craintes le sont aussi: "Quand je vois par exemple qu’un président de bureau de vote a dû le mettre dehors parce qu’il essayait de pénétrer, contrairement à la loi, dans l’endroit où on votait, en disant ‘C’est chez moi’, ça, c’est plus inquiétant comme pratique".
UN HOMME BRILLANT MAIS... EFFRAYANT
Le discours est identique du côté du MR. Geoffroy Clerkx qui décrit Emir Kir comme un homme brillant mais instable: "Pendant la campagne et le jour des élections, on s’est rendu compte qu’il y avait un autre Emir Kir… Avec des pressions voire des menaces sur des candidats, sur des gens qui mettaient des affiches, des tentatives de tricherie pendant les élections. Ça fait très peur". Emir Kir reconnaît qu'il y a eu un incident au moment où il est allé voter. Il parle d’un couac avec la présidente de bureau. Ecolo et les Bleus de Saint Josse saluent malgré tout l'arrivée du nouveau bourgmestre socialiste. Les chantiers sont nombreux, ils se disent prêts à collaborer mais resteront d'autant plus vigilants sur la façon dont la commune sera gérée. (RTL.be)

Aucun commentaire: