vendredi 14 décembre 2012

Les sites d’information s’accordent pour faire payer leurs contenus


Gil Durand
« Les sites d’information gratuite vivent peut-être leurs dernières heures ». C’est ce qu’annonce De Morgen, révélant un accord entre éditeurs francophones et flamands. Bernard Marchant, administrateur délégué du groupe Rossel, nuance mais confirme.

C’est le quotidien flamand De Morgen qui l’affirme dans ses pages : les sites d’information gratuite vivent peut-être leurs dernières heures.
Concrètement, les principaux éditeurs de presse belge ont conclu un accord pour mettre sur pied une plate-forme payante commune. Une entité commune sera créée – pour l’instant nommée Media ID mais cela pourrait évoluer – qui permettra aux internautes d’acheter en ligne des contenus sur tous les sites partenaires. « Un peu comme iTunes », confirme Bernard Marchant, administrateur délégué du groupe Rossel. « Ce site permettra d’acheter du contenu d’un simple mot de passe ».
« UNE EXCELLENTE NOUVELLE »
« C’est une excellente nouvelle », insiste Philippe Laloux, digital média manager au Soir. « Jusqu’ici, le principal frein au paiement sur internet reste le moyen de paiement ». La facilité de ce système devrait, estime-t-il, augmenter les ventes de contenus. « Et ce serait idiot de le faire de manière isolée, on se retrouverait, demain, avec 10 outils sur le marché… ».
Qui sera concerné ? Les principaux éditeurs belges ont conclu un accord : Rossel (Le Soir…), IPM (La Libre, DH…), De Persgroep (De Morgen, Het Laatste Nieuws…), Corelio (De Standaard, Het Nieuwsblad), Mediafin (L’Echo, De Tijd), Sanoma (Flair…), Roularta (Trends, Vif, Knack…) et Concentra (Gazet van Antwerpen…). Mais, selon des sources proches du dossier, RTBF et RTL auraient également montré un intérêt. Côté flamand, les discussions seraient toujours en cours avec la VRT.
VERS DES SITES PAYANTS ?
Cet accord signe-t-il la fin de l’information gratuite sur les sites de presse ? Pas si simple. Deux écoles s’opposent :
– le login unique : un système d’enregistrement qui permettrait à un internaute d’utiliser un même profil sur tous les sites d’informations avec un « mur payant » commun à l’entrée de l’ensemble des sites. Un scénario soutenu par IPM et certains acteurs en Flandre.
– un outil de paiement commun : un système « à la iTunes » avec un login et un mot de passe qui permet d’acheter, en un clic, des contenus de différents médias sur une seule plateforme. C’est sur ce scénario que repose l’accord.
« C’est un outil plus simple », argumente Bernard Marchant, qui soutient ce système avec De Persgroep. « Mais c’est un outil à plusieurs niveaux, une base commune entre les différents sites. Rien n’empêche chaque éditeur d’aller plus loin dans l’offre payante », comme en témoigne l’offre payante du Soir : l’édition de 17h et l’édition abonnés.


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
L'ALTERNATIVE?
La situation, telle que nous l'avons connue jusqu'à présent sur la toile est merveilleuse pour le dévoreur d'informations et d'analyses que je suis mais intenable financièrement pour la presse écrite parce que suicidaire. On le sent bien , depuis plusieurs mois, l'offre d'articles se réduit comme peau de chagrin avec la mention, article réservé aux abonnés.
Je prends un seul exemple: la magnifique interview que le Soir à consacrée au rédac chef de de Morgen: Ives Desmedt. Elle est inaccessible sur la toile.
Donc nous n'avons pas pu la commenter. Idem pour l'interview de Philippe Moureaux
Il ne faut pas tourner autour du pot.
Toutefois le phénomène Wikipedia me laisse rêveur: une encyclopédie en ligne et rien qu'avec des contributeurs bénévoles, bref une révolution des mentalités. Globalement, je trouve les contenus d'assez bonne tenue.
Conclusion? Pourquoi ne pas imaginer une presse alternative en regroupant les blogueurs chacun ayant son domaine à soi?
Mais de manière plus concrète, je crois que ceci va me forcer à revoir non pas le contenu du Blog DiverCity mais sa méthode.
Puisque désormais pratiquement plus rien ne sera libre d'accès, je ferai des commentaires plus brefs avec renvois aux articles papier.
L'idée d'un abonnement global à un mur de quotidiens me séduit également.
MG
Qu'en pensent les lecteurs:
"merci...Je suppose que il y aura bien un petit malin dans le tas qui continuera a fournir du contenu gratuitement...j'irai là moi :)"
"No problemo Site payant = site que je ne consulte plus...

Aucun commentaire: