samedi 22 décembre 2012

Ultieme Hallucinatie opnieuw open


JCO © brusselnieuws.be
Café-restaurant De Ultieme Hallucinatie in Sint-Joost opent opnieuw de deuren. Dat bevestigt de eigenaar aan brusselnieuws.be. Het etablissement sloot drie jaar geleden de deuren, nadat de vorige eigenaar was overleden.

De commerciële opening is voorzien voor 3 januari. Aan het concept verandert niets, zegt Köse aan brusselnieuws.be. “We hebben de zaak opgefrist en opnieuw geschilderd”, zegt hij. “Maar aan het principe van de zaak wordt niet geraakt.” Het zijn niet de eerste stappen van Köse in de horeca. Met zijn vrouw baat hij op de Haachtsesteenweg al een Turks theesalon uit.
Net als voorheen wordt op de beneden- en de eerste verdieping een restaurant uitgebaat. Een deel van het personeel was ook al actief in de vorige incarnatie van het café-restaurant.
Köse kocht de zaak afgelopen zomer voor de som van 2,5 miljoen euro. De verkoop van het pand sleepte jarenlang aan, de vraagprijs voor het pand bedroeg 3 miljoen. De zaak sloot in december 2009 de deuren nadat de vorige eigenaar was overleden.

COMMENTAIRE DE DIVERCITY
L'ULTIME?
Au lieu de se réjouir de la réouverture d'un des plus beaux cafés de Bruxelles et sans doute le plus original, quelques internautes flamands chagrins ergottent sur l'appartenance FDF du nouveau propriétaire. Ils craignent que le nom flamand ne disparaisse.
Il lui faudra vendre pas mal de cafés, d'assiettes froides et de spagettis bolo avant de rentabiliser les deux millions et demi d'euros investis. On ne remerciera jamais assez les anciens propriétaires d'avoir eu le génie de faire de cet endroit ce qu'il est devenu.
Cela dit, vouloir que ce lieu conserve son ancrage flamand est aberrant. Souhaitons au contraire que ce lieu mythique devienne the intercultural place to be.
On ne voit pas pourquoi le nouveau patron turc ne donnerait pas une touche interculturelle à ses assiettes.


Cet hôtel de maître a été construit au milieu du 19ième siècle. En 1904 le proprietaire Cohn-Donnay donnait à l'architecte Paul Hamesse (1877-1956) la tâche de renover la maison dans le style Art nouveau géométrique. Le 18 décembre 1981, après la restauration et la rénovation, les nouveaux proprietaires ont ouvert "De Ultieme Hallucinatie".

Au restaurant, il y a trois parties.
• A l'avant un salon Art nouveau empire
• au milieu le style inspiré par l'architecte écossais Charles Rennie Mackintosh
• la salle à manger dans le style Art nouveau français, avec son armoire ornée de lumières aux cristaux de montagnes bruts. Ce qui est extraordinaire dans la maison sont les divers câche-radiateurs en cuivre signé par L. Rion.
L'ancien jardin a été transformé en brasserie, les motifs de rocher ont été gardés (le romantisme du fin de siècle 1900) et la verrière est devenue le comptoir. Les banquettes de train ont été conçues par Henry Vandevelde pour les chemins de fer dans les années 1930.
L'orangerie à été construite en 1887 dans le style néo classique, la coupole en style Art nouveau a été également ajouté en 1904. Maintenant c'est un endroit idéal pour des conférences et des diners. Au premier étage se tenaient des réunions d'une loge juive, on retrouve le parloir avec sa marqueterie en Art nouveau.


Aucun commentaire: