lundi 28 janvier 2013

Une ASBL éloigne les enfants musulmans des écoles: Marion Lemesre dénonce


Belga
Elle s'est également insurgée contre une affiche dans un salon de coiffure. Elle présente l'image d'une femme "intégralement voilée".
La députée régionale Marion Lemesre (MR) a dénoncé lundi des propos "tenus et revendiqués" par l'ASBL Les petits savants, qui fait la promotion de l'instruction des enfants musulmans en famille, plutôt que de les envoyer dans des écoles publiques, qualifiées d'"écoles de mécréants". "Par le biais d'articles, d'interviews et de références à l'interprétation du Coran, les rédacteurs du site (des "petits savants", ndlr) incitent les parents à ne pas mettre les enfants musulmans dans des écoles publiques", a souligné Mme Lemesre dans un communiqué."Car nos écoles sont tenues par des institutrices mécréantes qui font faire aux enfants des activités +qu'Allah n'agrée pas+ (...) comme le chant, la danse ou l'art plastique", a-t-elle ajouté, citant des passages trouvés sur le site de cette ASBL.
Et de fait, à la question "Est-il permis que les musulmans mettent leurs enfants dans les écoles des mécréants, sachant les nombreuses contradictions avec la Législation islamique qu'il y a dans leurs écoles et les effets qu'elles ont sur nos enfants? ", un certain Cheikh Mouhammad Omar Bâzmoul répond: "il ne lui est pas permis de les inscrire dans les écoles des mécréants, car on craint qu'ils ne soient tentés et qu'on nuise à leur croyance et à leurs moeurs".
"Ce qui m'apparaît, et Allah est plus savant, est qu'il n'est permis, sous aucune circonstance, aux musulmans de mettre leurs enfants dans les écoles des non-musulmans", ajoute Cheikh Mouhammad Omar Bâzmoul, que certains sites présentent comme un "docteur en science religieuse".
Mme Lemesre, qui est également échevine à Bruxelles, s'est par ailleurs déclarée "interpellée" par l'affiche du salon Les perles de la Oumma, destiné aux femmes musulmanes qui se tiendra le 3 février dans le quartier de la place Bockstael à Bruxelles. Cette affiche présente l'image d'une femme "intégralement voilée".

COMMENTAIRE DE DIVERCITY
ATTENTION DANGER
De là à prôner la création d'un réseau d'enseignement islamique il n'y a qu'un pas que la constitution belge permet de franchir.
Il ne fait aucun doute que cet enseignement verra le jour et sans doute bien plus vite que nous ne l'imaginons.
Attention danger: la N-VA rêve d'indépendance et les islamistes de sharia. Le risque est grand de voir se créer par ce biais un fossé toujours plus large entre musulmans et non musulmans, singulièrement à Bruxelles et plus particulièrement dans certaines communes.
MG

Aucun commentaire: