samedi 16 mars 2013

Charles Michel: "Nous ne lâcherons pas Bruxelles"


Belga
Comme Benoît Cerexhe juste avant lui, Charles Michel a assuré que s'emparer de Bruxelles ne sera pas un jeu d'enfant pour la N-VA.
Le discours de Geert Bourgeois ne constitue pas une surprise car le projet de la N-VA est séparatiste. Mais il a le mérite de la clarté après les propos ambigus du président de la N-VA, Bart De Wever. Les francophones ne lâcheront pas Bruxelles, a affirmé samedi le président du MR, Charles Michel.
M. Bourgeois a affirmé samedi dans la presse flamande que la N-VA devait grandir en 2014 afin de pouvoir imposer sa volonté aux francophones. Selon le ministre nationaliste flamand, avec une N-VA incontournable, ceux-ci devront alors accepter que la Flandre et la Wallonie se séparent. Il a toutefois précisé qu'il entendait encore gérer Bruxelles avec les francophones.
"Si celui qui ambitionne d'occuper la ministre-présidence du gouvernement flamand à la Place des Martyrs (ndlr: à Bruxelles) arrive à ses fins, il peut se préparer à chercher un local en Flandre car nous ne lâcherons jamais Bruxelles", a commenté Charles Michel, via l'agence Belga.
APRES LE CARNAVAL, LES MASQUES TOMBENT
"La N-VA se dévisage enfin! Geert Bourgeois dit clairement: nous voulons l'indépendance. Les masques tombent", a souligné la vice-première PS, Laurette Onkelinx, interrogée en marge des travaux budgétaires.
"Après le Carnaval, les masques tombent", a renchéri Alexander De Croo (Open Vld), étonné par une telle déclaration: "Ce serait comme si l'on disait, dans un couple, on ne va pas se séparer mais on n'habitera plus ensemble".
"La Région bruxelloise existe depuis 25 ans. C'est une Région à part entière. Son statut et son financement ont été renforcés dans le cadre de la réforme de l'Etat. Le rêve de sa co-gestion par la Flandre et la Wallonie, c'est terminé. Le passage au forceps vers l'autonomie qu'envisage Geert Bourgeois, ce sera sans Bruxelles", a réagi Benoît Cerexhe, via l'agence Belga.


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
CORRIDA;
Il suffit que la N-VA agite le chiffon rouge et c'est la corrida, les taureaux francophones foncent droit sur le matador matamore.
Même le Spa et le CD&V ont réagi, pas le VLD.


Aucun commentaire: