dimanche 31 mars 2013

Le Café Métropole fermera ses portes le 30 avril


Le Café Métropole, situé place De Brouckère à Bruxelles, fermera ses portes le 30 avril prochain faute d'avoir obtenu une prolongation de son bail, a indiqué mardi Fernando Rodrigues, l'un de ses directeurs, confirmant ainsi une information parue dans la Dernière Heure. La direction actuelle ignore encore si l'Hôtel Métropole, qui est propriétaire du Café, reprendra l'établissement.

© Belga
"Le Café Métropole est une véritable institution et un des seuls
établissements qui fait vivre la place De Brouckère. Après plusieurs tentatives de prolongation du bail, nous devons malheureusement cesser nos activités", déplore Fernando Rodrigues. "Après plus de 30 ans de bons et loyaux services, l'Hôtel Métropole ne nous a même pas dit comment il comptait réaffecter les lieux".

Le Café Métropole a été inauguré en 1889 et est classé depuis. Il
compte actuellement plus de 100 places à l'intérieur et 150 chaises en terrasse. Les 22 personnes qui travaillent pour l'établissement sont toutes en attente de leur préavis.


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
SANS DOUTE L'UN DES PLUS BEAUX CAFES DE LA CAPITALE.
Mais il aurait besoin, selon nous, d'être débarrassé d'un certain nombre d'ajouts décoratifs du pire mauvais goût qui lui font injure. Sinon, un lieu comparable aux Deux Magots parisien.
On espère qu'il retrouvera avec une nouvelle direction son "pristine" état et toute son authenticité. C'est vrai aussi pour l'"Espérance" qui perdu des plumes.
On ajoutera dans la liste un peu brève qui suit, l'Ultime enfin rouvert mais malheureusement gérée sans esprit, le Belga, le Potemkine, l'ultime atome, le bar du matin, le walvis, le flamingo et ajoutons pour nous faire plaisir le bistrot de l'athénée derrière Saint Boniface dont il se dit qu'il ouvrira bientôt le Belladone.


CAFES CELEBRES DE BRUXELLES
• Le Cirio, rue de la Bourse 18-20, décor en style Art nouveau fin XIXe (1909), classé.
• L'Espérance, rue du Finistère 1-3, décor de style Art déco (1930) de Léon Govaerts.
• Le Falstaff, rue Henri Maus 17-23, réalisé entre 1903 et 1916 en style Art nouveau, enseigne Art Déco (vers 1930), en pleine restauration en 2013.
• La Fleur de Papier Doré, rue des Alexiens 55, décoration éclectique d'œuvres d'artistes surréalistes et point de ralliement de ceux-ci.
• Le Greenwich, rue des Chartreux 5-7, date de 1916, jadis fréquenté par les joueurs d'échecs, parmi lesquels René Magritte.
• La porte noire, dans les caves d'un bâtiment multi-centenaire.
Le Cirio
Le Falstaff, arrière-salle avec vitraux, dont l'un se réfère au nom de l'établissement
La Mort Subite
La Bécasse
Le Greenwich

Disparus
• La Taverne Royale.
• Les Mille Colonnes.
• Le Vossegat.
• L'Horloge.
• Le Café de la Paix.
• L'Élite.
• L'Old Tom.
• Le Vallado.
• L'Enfer.





Aucun commentaire: