samedi 16 mars 2013

Le CD&V ne veut pas d’une réforme avec la N-VA qui lâcherait Bruxelles


A.G. (avec Belga)
Mis en ligne il y a 4 heures
« Je lis que certains partis francophones seraient prêts à négocier une réforme de l’Etat avec la N-VA qui, dans ce cadre lâcherait Bruxelles : ce serait alors sans le CD&V », prévient le président Wouter Beke.

COMMENTAIRE DE DIVERCITY
"Bruxelles, Bruxelles outragée, Bruxelles brisée, Bruxelles martyrisée mais Bruxelles libérée ! Libérée par elle-même, libérée par son peuple avec l'appui et le concours de la Francophonie tout entière : c'est-à-dire de la Francophonie qui se bat. C'est-à-dire de la seule Francophonie, de la Francophonie éternelle."

Aucun commentaire: