mercredi 24 avril 2013

Haarscher: «Il y a un côté violent qu’on ne devrait pas permettre»


Guy Haarscher, présent aux côtés d’André Léonard lors de l’intervention des Femen, a regretté la « violence » de leur action. Il s’est confié à La Libre : « Même si ce n’était que de l’eau, cela apparaissait très violent surtout face à un vieil homme. Mais vu qu’il a torché sa veste et reçu la chose avec énormément de calme, cela lui a immédiatement attiré la sympathie d’un auditoire qui ne lui était pas vraiment favorable… comme vous pouvez l’imaginer. Et bien, il s’est mis l’auditoire en poche, de son côté (…) Il y a donc un côté violent qu’on ne devrait pas permettre. D’autant que je suis en total accord avec elles sur le fond et en total désaccord avec Léonard sur l’homosexualité. Même si je suis en total désaccord avec lui, il a le droit d’exprimer ses opinions ! (…) Ce qui me choque le plus, c’est l’attitude des photojournalistes présents (…) C’est important de dénoncer cet événement concocté entre les Femen et les photographes pour vendre leurs images. »

Aucun commentaire: