jeudi 11 avril 2013

VARKENSVLEES ONTDEKT IN ZWEEDS HALALVLEES


In salami met het label ‘halal' in Zweden is varkensvlees ontdekt. Dat meldt (signale) het Zweedse voedselagentschap. Het vlees is afkomstig uit Slovenië.
Volgens het Agentschap bevat (contient) de salami ongeveer 10 procent varkensvlees. In totaal werden 99 producten geanalyseerd. In negen producten werd varkensvlees teruggevonden, maar in acht gevallen ging het om minder dan 1 procent.
‘We gaan de Europese Unie en de Sloveense autoriteiten op de hoogte brengen van de resultaten van de analyses en contact opnemen met het bedrijf (la firme) dat de salami met het foute etiket verkocht in Zweden', aldus het Voedselagentschap (agence alimentaire).
De woordvoerster (porte parole) van het Agentschap zegt dat het ‘zeer onwaarschijnlijk is dat het varkensvlees niet met opzet is toegevoegd (ajouter)'. Varkensvlees is namelijk goedkoper dan rundvle
‘Het is onaanvaardbaar dat producten die als halal gelabeld zijn, varkensvlees bevatten (contenir). Veel mensen willen absoluut geen varkensvlees eten, waardoor het belangrijk is dat de bedrijven hun verantwoordelijkheden (responsabilité) nemen en controleren of op de producten die ze verkopen de correcte informatie staat', luidt (dit on) het nog.
Het Voedselagentschap voegt nog toe dat de salami uit de rekken (retirer des rayons) is gehaald en niet langer verkocht kan worden in Zweden


COMMENTAIRE DE DIVERCITY
HALLAL OR NOT HALLAL

On aura tout vu depuis les célèbres "anchois des tropiques" et la viande de cheval dans les lasagnes pur boeuf. On n'avait pas encore découvert le saucisson hallal pur porc. C'est fait, les Suédois l'ont inventé.
Je suis sûr que vous n'avez jamais entendu parler du "kipkap blues".
Cela se passe avant guerre dans une épicerie de Cureghem, le pendant exact de celle du Schpuntz. On y vendait de tout, depuis le Sunlight, le kipkap, jusqu'aux sachets de bleu qu'on additionnait à la lessive pour la rendre encore plus blanche. Le kipkap fait maison de cette épicerie (dont le droguiste Coppenolle pourrait être le patron et madame Chapeau une fidèle cliente) était renommé dans tout Anderlecht. Un jour, un grand malheur se produisit. Par une maladresse du commis, plusieurs paquets du bleu de lessive tombèrent dans la bassine de kipkap en confection qui devint aussi bleuâtre que Daniel Reynders. Consternation de l'épicier mais trouvaille du commis:" Vendez le sous l'étiquette "kipkap blues" patron". Ainsi fut fait et ce produit nouveau eut un tel succès que, comme les anchois des tropiques, la clientèle en redemanda.
On m'a assuré que cela s'est effectivement passé.
Il n'est pas sûr que le saucisson hallal pur porc aura le même succès...
MG



Aucun commentaire: