mardi 28 mai 2013

Lancement d’une campagne d’écoute aux citoyens sur l’islam et les musulmans de Belgique



Musulmans Progressistes lance une campagne d’écoute des citoyens de notre pays sur les interrogations en lien avec l’islam et les musulmans de Belgique. Le but de la campagne est de permettre aux citoyens de poser leurs questions légitimes au regard de faits importants où l’islam et les musulmans se retrouvent bon gré mal gré dans le débat citoyen ou encore dans l’actualité médiatique. Cette campagne originale d’écoute à l’attention des citoyens belges vise à renforcer la cohésion sociale et le dialogue interculturel dans notre pays. En effet, nombre de citoyens belges sont interpellés par cette actualité souvent négative, il faut le reconnaître, en lien avec l’islam. Les musulmans souffrent de cette image et la tendance au repli n’est pas une solution pour Musulmans Progressistes. Au contraire, les tensions actuelles sont une raison pour prendre conscience de la gravité de la situation et (ré)agir : il faut dialoguer davantage même si c’est difficile, exprimer nos peurs et nos interrogations, sans crainte d’être jugé ou taxé immédiatement de raciste (à l’exception de mouvements xénophobes organisés). On a souvent l’image du musulman qui revendique. Nous avons voulu ici nous mettre dans la posture inverse de celui qui écoute pour mieux comprendre, dans une démarche d’ouverture et de dialogue. Faute d’oreilles attentives ou simplement par méconnaissance, beaucoup de citoyens pensent que les responsables musulmans n’accordent aucune attention à leurs inquiétudes. C’est faux ! Nous constatons aussi une tendance à aller sur Internet où l’on trouve parfois des informations tendancieuses n’ayant fait l’objet d’aucune vérification préalable. Le mot d’ordre de la campagne est : « Nous sommes à votre écoute sans tabou et dans le respect mutuel ! ». Un site internet est mis en place : www.desmusulmansvousecoutent.be. 

COMMENTAIRE DE DIVERCITY"SANS TABOU ET DANS LE RESPECT MUTUEL"CULTURE DE LA FRATERNITE OU CULTURE DE LA PEUR? 

Qu'on se l'avoue ou non, nous vivons, nous baignons dans la peur de la culture de l'autre d'autant qu'on ne la connaît pas, donc qu'on ne la respecte pas, pas plus qu'on ne respecte l'autre. 
On refuse de la découvrir, de le rencontrer ce Bruxellois venu d'ailleurs qui fait si peur aux nombreux Trullemans d'ici et d'au delà des 19 communes.
Qui ne respecte pas l'autre ne se respecte pas, ne connaît que le miroir narcissique, le miroir ethnique où se mire l'homme blanc. L'Européen moyen de souche se comporte comme Dorian Gray de Oscar Wilde qui se pâme devant le miroir tandis que son portrait se désagrège, accumulant les tares et les  grimaces. 
Le musulman belge moyen s'enferme dans son ghetto réel ou imaginaire, il ne sort pas volontiers de son couscous-thé menthe, de sa commune, de son identité réductrice pour s'ouvrir à l'autre. 
Il faut donc rendre hommage, une fois de plus, aux démocrates musulmans et progressistes pour cette nouvelle initiative hardie.
Venons en donc aux questions à poser:

1. Les musulmans progressistes bravo mais combien de divisions? Quel est votre taux de pénétration au sein des communautés musulmanes? Votre représentativité?
2. Le salafisme belge, bruxellois, combien de suiveurs, militants, convertis?
3. Les imams formés dans nos universités belges? Combien? Depuis quand? Comment? Un peu, beaucoup pas du tout?
4. Les imams parlant français (ou néerlandais) combien? Où? Quel impact?
5. Les imams importés du Maroc, d'Arabie saoudite? Combien? Quel discours?6. Les ados Bruxellois partis en Syrie? Combien? Pourquoi? Sont-ils vivants? Vont-ils revenir? Quand? Comment?
7. Assistons-nous à la modernisation de l'islam ou à l'islamisation de la modernité?
8. Quid de l'islam européen, critique, citoyen, autonome, mature, éclairé?
9. Quid de l'influence des chaines télé arabes; de l'influence des sites internet extrémistes?
10. Quid des mariages mixtes musulmans-non musulmans?
11. Quid de la création d'un réseau d'enseignement musulman? Ou en est le dossier? Qui finance? Qui est à la manoeuvre? Quel est le but d'une telle opération?
12. Quid du parti Islam? Faut-il l'interdire?
13. Quelle est la signification du foulard? Religieuse? Politique?  Sociologique? Coranique? Symbolique? 
14. L'islam est-il soluble dans la laïcité à la belge, la démocratie à l'européenne?
15. Le coran peut aussi se lire comme un traité d'éthique du Bel Agir, comme une guidance sur la voie de rectitude? Pourquoi cette lecture semble-telle si peu pratiquée par les musulmans?
16. "Lis le coran comme s'il t'était révélé  personnellement dit un adith." Pourquoi cette injonction virile est-elle si rarement mise en pratique au profit d'un islam sociologique pratiquant et exigeant l'orthopraxie c'est à dire le respect de gestes, de codes alimentaires et vestimentaires à observer?
17. Hallal est il devenu synonyme d'islam?
18. Quel est le sens, la signification profonde du ramadan?
19. Pourquoi la fête de l'Aïd, c'est à dire du sacrifice d'Abraham, père des croyants tend-elle à se résumer de plus en plus à un banal échange de cadeaux, un peu comme la Noël?
20. Que sera l'islam dans 20 ans en Europe, en Belgique?

Il y a longtemps que DiverCity attend des réponses précises à ces questions précises. Merci d'y répondre franchement, en toute transparence.
MG      

Aucun commentaire: