mercredi 15 mai 2013

Le vrai et le faux de «Bruxelles pas belle»


Louis Colart (St.)
Le Soir

Le journal français Libération a publié hier un reportage intitulé « Bruxelles pas belle ». La capitale serait une des plus embouteillées d’Europe, et même dangereuse pour les piétons. Des affirmations que les chiffres ne confirment pas toujours.



« Grand angle » signé Jean Quatremer publié hier par Libération

Sous la plume de Jean Quatremer, correspondant de « Libé  » à Bruxelles, la capitale belge en prend pour son grade. Ville «  chaotique  », «  laide et sale  », la cité est considérée comme «  une illusion  ». L’auteur pointe notamment les développements architecturaux et routiers hasardeux de la capitale aux 19 communes. Le journaliste français souligne la complexité inhérente aux organisations politique et administrative décentralisées. Mais Le Soir a relevé quelques inexactitudes factuelles dans sa description de Bruxelles.

1. « lES ACCIDENTS MORTELS SONT LEGION  »

Faux. Jean Quatremer parlait ici des accidents mortels en voiture sur la petite ceinture bruxelloise. En 2012, aucun accident mortel n’était à déplorer pour les conducteurs (motos, autos ou même cyclistes). Le seul décès compté par la police bruxelloise sur cet axe est un piéton, qui avait cherché à traverser les quatre voies en août 2012.

2. « BRUXELLES EST L’UNE DES VILLES LES PLUS DANGEREUSES D’EUROPE POUR LES PIETONS ET LES CYCLISTES »

Pas vraiment. Pour la zone à l’intérieur de la petite ceinture (et petite ceinture comprise), deux piétons sont morts en 2012. La personne cité juste au-dessus et un autre piéton, renversé sur le boulevard Barthélémy. Selon les chiffres publiés par la Police pour la zone de Bruxelles Capitale-Ixelles, sur l’année 2011, on dénombrait 8 tués dans les rues de l’agglomération. Motards, cyclistes, piétons et conducteurs d’autos confondus. Contre 12 en 2010. À titre de comparaison, dans une ville comme Lyon (environ 500 000 habitants pour la ville, sans compter l’agglomération), on comptait neuf piétons morts en 2012. Au niveau des accidents ayant entraîné des blessures corporelles (tout compris, donc), la police bruxelloise en a dénombré 1.581 en 2011. En baisse de presque sept pour cent par rapport à l’année précédente.

3. « BRUXELLES EST LA VILLE LA PLUS ENCOMBREE DU MONDE OCCIDENTAL, LOIN DEVANT PARIS »

Faux. Selon l’indicateur de référence, un rapport publié chaque année par l’entreprise Tom-Tom, Bruxelles est la dixième ville d’Europe la plus congestionnée en 2013. Derrière Marseille et Paris, respectivement classées 4e et 7e. Lors du premier classement en 2010, Bruxelles était effectivement considérée par le rapport comme la ville la plus bouchonnée du Vieux continent. Mais Paris était 9e à l’époque (pas 6e) et Bruxelles a fait de grands efforts dans le domaine, si l’on en croit sa dégringolade dans ce classement peu reluisant.

Pour le reste, l’article repose sur des faits répertoriés (comme le taux de chômage important ou le rôle de l’exposition universelle de 1958), mais aussi sur le point de vue du journaliste, partagé par nombre de Bruxellois. Il n’y a qu’à voir les réactions, nombreuses, sur Twitter hier. Notamment sur le hashtagcréé pour l’occasion#BxlPasBelle.


COMMENTAIRES DE LECTEURS

Bruxelles est sale.... .... voire très sale. Sous peu une page facebook et un blog, avec seulement des photos de Bxl la sale seront mis en ligne. Je vis à Bxl, j'aimeBxl mais la dégradation est constante: rues, trottoirs, transports en commun. Une honte. Allez à la gare du Midi, à l'arrêt du tram en surface: on y trouve jusqu'à des excréments humains. Oui, bien sûr, la faute est l'incivilité des gens. Mais que propose-t-on en termes de nettoyage? Voyez la rue Neuve: manque flagrant de poubelles adaptées. Oui il y en a mais elles sont juste esthétiques. Inadaptées, voyez les liquides qui en sortent. C'est à nous, Bruxellois, de réagir. Montrons la saleté aux autorités à ces messieurs dames qui habitent de très confortables cocons. Bruxelles est sale: non peut-être!

 

Ouais... Si vous voulez une ville piétionière, no problemo... Mais demandez d'abord à toutes les entreprises de dégager. Tant qu'il y aura des dizaines/centaines de milliers d'emplois dans le centre ville, il faudra autre chose que des bicyclettes pour y amener les gens... C'est une question de choix... simplement, pour le moment, l'heure n'est pas aux cyclistes et aux piétons, ou alors c'est un choix débile, qui se veut "écolo" en dépit total des réalités économiques, et si certains pensent que c'est la vision à Papy des années 70, c'est qu'ils sont soit pensionnés, soit chômeurs, ou qu'ils ne doivent jamais circuler à Bxl...

 


COMMENTAIRE DE DIVERCITY

RESSUSCITER BRUXELLES


Jean Quatremer en donnant un grand coup de pied dans la fourmilière bruxelloise a provoqué une énorme onde médiatique et un réveil des Bruxellois d'habitude totalement indifférent au sort réservé à leur ville.

Rudi Vervoort, notre nouveau ministre président a saisi la balle au bond et la presse a réagi aussitôt. Le courrier des lecteurs crépite d'indignation. Tout cela est excellent en ce début de campagne électorale  pour le renouvellement du gouvernement régional bruxellois.  On aimerait que les candidats à la successionPicqué annoncent leur programme pour sortir Bruxelles de sa paralysie.

Tous se taisent. Qui a des projets? Qu'il, qu'elle se lève et prenne la parole. Le peuple bruxellois attend avec impatience qu'on change l'image et le climat de cette ville fabuleuse que Charles Picqué, à force de jeter de l'huile sur les vagues, à complètement anesthésiée.

Debout Bruxelles, lève toi et marche vers ton fabuleux destin!

MG

Aucun commentaire: