dimanche 26 mai 2013

MR : Vincent De Wolf reste candidat ministre-président

BELGA

"Je trouve que toute candidature est légitime."

Il y a quelques jours, l'annonce de la candidature de Didier Reynders au poste de ministre-président de la Région bruxelloise en avait douter certains. Mais l'actuel chef du groupe MR au parlement bruxellois, Vincent De Wolf, a confirmé samedi, sur le plateau de l'émission "Les Experts" (Télé Bruxelles), qu'il restait également candidat à cette fonction.

"Je trouve que toute candidature est légitime. Pour ma part, je suis natif de Bruxelles. J'y suis bourgmestre de la commune d'Etterbeek depuis de nombreuses années. Je suis actuellement chef du groupe MR au parlement régional et candidat tête de liste pour les prochaines élections régionales. Mais je laisserai au président de mon parti le soin de choisir", a-t-il commenté par ailleurs.


COMMENTAIRE DE DIVERCITY

LE LOUP ETTERBEEKOIS

Les renards ont le sait ont envahi Bruxelles et voilà que le loup solitaire (De Wolf) entend se hisser au somment de la capitale.

Qu'en pensent les Bruxellois. Voici un échantillon de réactions assez mitigées:

"Le bourgmestre de Etterbeek joue en provinciale. Face à Reynders il n'y a pas photo."

"Faut arrêter la "mauvaise" Blague et revenir sur terre (et sur Bruxelles). En dehors du triangle Uccle, Waterloo, Lasne plus de 80% de population est génétiquement incompatible avec le candidat Reynders."

"Le nain De Wolf imagine se faire valoir parce qu'il est de Bruxelles. Il ferait mieux de se taire lorsque l'on voit l'état de Bruxelles dont sont responsables tous les politiciens bruxellois donc lui compris ! Pauvre MR s'ils n'ont que "ça" à proposer...


Certes, le MR bénéficie de bons sondages sur Bruxelles.

Mais il est fort à craindre pour le MR que le vote bleu se reporte sur des municipalistes  confirmés du FDF tels que MaingainGossouin et surtout Clerfayt.

Il est intéressant de voir à quel point Vervoort se démène actuellement pour faire oublier l'image floue et de bilan maigre de son prédécesseur. Bruxelles aurait besoin à sa tête d'un très grand format visionnaire.

MG

Aucun commentaire: