samedi 18 mai 2013

Un cortège arc en ciel pour la Belgian Pride à Bruxelles


Alors que la Belgique fête cette année le 10ème anniversaire du mariage homosexuel et les 7 ans de l’ouverture de l’adoption au couple de même sexe, près de 80.000 personnes ont rallié, samedi après-midi, la Place de la Bourse à Bruxelles, d’où est parti le cortège de la 18e Belgian Pride.

La 18ème édition de la Belgian Pride a attiré samedi quelque 80.000 personnes dans le centre de Bruxelles. Selon Visitbrussels, l’opérateur public du tourisme dans la capitale, associé à l’organisation de la Belgian Pride, 10.000 personnes de plus que l’an dernier ont ainsi ouvert la saison des Gay Pride en Europe.

Le temps d’une journée, la Belgian Pride offre à tous, gays, lesbiennes, bisexuels, transgenres et intersexuels, d’être eux-mêmes, en plein cœur de la ville et d’appeler à la solidarité et à l’égalité.

Cette année, le cortège festif et musical célébrait à la fois le feu vert de la Belgique au mariage homosexuel et les sept ans de la reconnaissance du droit pour les couples homosexuels d’adopter un enfant. Peu avant que le cortège bigarré ne s’ébroue, les organisateurs de l’événement ont « libéré » les 2 jeunes qui s’étaient volontairement enfermés dans une cage pendant 48 heures afin de protester contre l’homophobie.

Fête colorée et bon enfant, la Belgian Pride est également l’occasion, pour la communauté homosexuelle, de faire entendre sa voix et ses revendications. Parmi celles-ci figurent, entre autres, la filiation et la reconnaissance pour les couples de même sexe ayant recours à la procréation médicalement assistée ou à une mère porteuse ; la ’parenté sociale’ permettant à une personne entretenant un lien de parenté et/ou affectif avec la famille et l’enfant, d’accéder à certaines responsabilités réservées aux parents ou encore l’amélioration des procédures d’adoption.

La Belgian Pride accorde enfin la part belle à la solidarité internationale, avec la Macédoine en invité d’honneur.« L’homophobie y est quasi institutionnalisée. Afin de donner à la communauté homosexuelle et transgenre macédonienne l’occasion d’organiser ’sa’ Pride, quelques militants macédoniens ouvriront le cortège de la Belgian Pride, en portant le drapeau arc-en-ciel », ont encore indiqué les organisateurs de l’événement.

 

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

COMMUNAUTARISME GAY

La  préférence sexuelle, c'est comme la préférence en matière de foi ou de mécréance, cela relève de la sphère privée.

Faut-il vraiment que l'espace public soit le théâtre des revendications du lobby homosexuel?

Nous ne le pensons pas et déplorons l'importance que les medias accordent à ce genre d'événement selon nous d'un goût douteux.

Nous nous étonnons que Karine Lalieux s'y affiche ouvertement après avoir fait virer un converti musulman pour avoir refusé de lui serrer la main.  A chacun ses convictions, à chacun ses préférences, à quoi bon les afficher comme le font ces militantes et ces militants.

Et tant pis pour nous si nous donnons un coup de pied dans le politiquement correct.

MG

 

Aucun commentaire: