mardi 18 juin 2013

Le pape François veut des chrétiens "révolutionnaires"


AFP 




 LE PONTIFE APPELLE A REPANDRE L’ÉVANGILE.

Le pape François a souhaité lundi soir, dans une des homélies les plus radicales qu'il ait jamais prononcées, que les chrétiens "révolutionnaires" propagent l'Évangile par leur "témoignage". "Aujourd'hui, un chrétien, s'il n'est pas révolutionnaire, n'est pas chrétien! ": c'est l'une des nombreuses petites phrases lancées par le pape argentin aux milliers de participants du Congrès ecclésial du diocèse de Rome.

Au cours d'une intervention haute en couleur, le pape a notamment fustigé les communautés chrétiennes "fermées".

Dans la grande Salle Paul VI, au Vatican, le pape François a prêché pendant une demi-heure, debout, parfois grave et parfois blagueur.
"Je ne comprends pas les communautés chrétiennes qui sont fermées", a confié le pape avant de s'exclamer : "Dans l'Évangile, il est beau le passage qui nous raconte que le berger revient et s'aperçoit qu'il lui manque une de ses 99 brebis et part la chercher... Frères et soeurs, mais nous en avons une seule, il nous en manque 99 ! ".

"Nous devons demander au Seigneur la générosité, le courage et la patience pour sortir et annoncer l'Évangile", a poursuivi le pape, reconnaissant que c'était "difficile".

Au cours de cette longue improvisation, le pape a également fustigé les "chrétiens découragés" dont "on se demande s'ils croient au Christ ou en la déesse des plaintes". Assurant que "le monde n'est pas pire qu'il y a cinq siècles", le pontife s'est moqué de ceux qui se plaignent de la jeunesse d'aujourd'hui en disant: ah les jeunes! "

 

COMMENTAIRE DE DIVERCITY

UNE DE PERDUE CENT DE RETROUVEES?

On aura constaté que le pontife et DiverCity ne font pas la même lecture  de Luc 15.  Dans son esprit, la sienne est la seule qui fasse autorité en vertu de son infaillibilité vaticane.

La notre est essentiellement humaniste. Nous pensons que chaque être humain qu'il soit chrétien, musulman, juif, bouddhiste ou incroyant a le droit, le devoir même d'interroger les écritures pour les sonder sur le plan éthique bien plus que pour vérifier leur pertinence théologique.  

MG

Aucun commentaire: