mardi 18 juin 2013

Le retour de Bilal

 Le dossier est maintenant entre les mains du parquet de Bruxelles.

Bilal A., 16 ans, originaire de Schaerbeek et qui était parti en Syrie pour combattre le régime du président Assad, est rentré en Belgique lundi soir. L'information a été confirmée par Bernard Clerfayt, le bourgmestre de Schaerbeek. Le dossier est maintenant entre les mains du parquet de Bruxelles. Bilal A. était parti en Syrie avec un ami de Vilvorde. Sa mère est, elle, partie quelques semaines en Turquie pour convaincre son fils de rentrer en Belgique.

"Nous étions au courant de son retour depuis quelques jours", a déclaré Bernard Clerfayt. "Il est rentré lundi soir et la police a immédiatement fait le nécessaire. Le dossier est maintenant dans les mains du parquet." Le nombre de jeunes de Schaerbeek partis en Syrie est assez limité, selon le bourgmestre. "D'après les informations dont je dispose, on parle d'une dizaine de personnes. Notre cellule Syrie suit la situation au jour le jour et travaille en collaboration avec les mosquées locales ainsi que toute la communauté musulmane. Rien ne laisse penser que d'autres jeunes pourraient partir en Syrie."

Le député Denis Ducarme (MR) s'est dit surpris, mardi, de la demande du respect de la confidentialité relayée lundi soir par la ministre de l'Intérieur JoëlleMilquet à l'occasion du retour d'un jeune Belge de Syrie. Pour le député libéral, "aucune garantie de confidentialité ne doit primer sur la sécurité nationale". Dans un bref entretien avec l'agence Belga, Denis Ducarme a, au contraire, demandé "la plus grande transparence sur la manière dont la Justice et le parquet traitent ces cas".

A ses yeux, il est important que le parlement puisse suivre l'évolution du nombre de gens qui sont revenus de Syrie, et de ceux qui sont qualifiés d'idéalistes ou de radicaux. Denis Ducarme relève qu'à sa connaissance, jusqu'à présent, neuf personnes ont donné lieu à l'ouverture d'une enquête pour terrorisme.

Denis Ducarme souhaite également la transparence sur la manière dont cette distinction est opérée.

 


COMMENTAIRE DE DIVERCITY

DUCARME PAR CI, DUCARME PAR LA.


Il ne songe qu'à une chose: se faire mousser pour glaner des voix. Son nom est cité quatre fois dans cet article. Bravo la Libre.

Je veux avoir pour ma part une pensée pour cette courageuse maman partie chercher son jeune fils en Turquie et ayant réussi à le ramener vivant, en relative bonne santé.

C'est une belle histoire qui rappelle la parabole de Luc et mérite qu'on laisse ces gens se reconstruire en paix.

Que les autorités fassent ce qu'elles ont à faire; que les familles accueillent le retour des égarés et que Ducarme retourne à son siège au Parlement.

Reste à savoir si son athénée réintégrera le jeune homme.

Le collège de Schaerbeek à deux mois devant lui pour en délibérer, en toute sérénité.

MG

 

 

Aucun commentaire: